Iliad rafle la mise au 1er semestre, toujours muet sur le mobile

jeudi 1 septembre 2011 16h25
 

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Iliad se démarque de ses concurrents en raflant la mise au premier semestre sur les recrutements de nouveaux abonnés tout en signant une amélioration de sa marge dans un marché pourtant sous pression.

A quelques mois du lancement de son service mobile, toujours annoncé pour le début 2012 mais prévu dès l'automne 2011 selon des articles de presse, le groupe fondé par Xavier Niel a cueilli les fruits de sa nouvelle box "Revolution" et affiche donc une insolente santé dans le fixe.

"Les fondamentaux sont très solides. Ça reflète le succès de la 'Freebox Revolution'. C'est important parce que ça démontre qu'on a entièrement les moyens de financer nos projets mobile et fixe", a déclaré le directeur financier du groupe, Thomas Reynaud, lors d'une interview à Reuters. "Ça crédibilise notre ambition de doubler de taille à l'horizon 2015."

Le fournisseur d'accès à internet a fait état au titre du premier semestre de 231.000 nouveaux abonnés sous sa marque Free (hors Alice), soit une part de marché de 36%, et a vu sa marge d'Ebitda s'améliorer de 1,4 point à 40%, pour des ventes de 1,04 milliard (+2,6%), en ligne avec ce qu'attendaient les analystes.

Dans le même secteur, Bouygues Telecom a tiré son épingle du jeu avec 215.000 nouveaux clients au premier semestre, payant toutefois le prix de ses bons recrutements d'abonnés par l'effritement de sa rentabilité.

SFR est quant à lui en queue de peloton avec 96.000 recrutements, derrière Orange, qui affiche 164.000 conquêtes d'abonnés en première moitié d'année.

EN ATTENDANT FREE MOBILE...

Iliad a confirmé l'ensemble de ses objectifs et a précisé viser une marge d'Ebitda de 39% à 40% à fin 2011.   Suite...

 
<p>Iliad se d&eacute;marque de ses concurrents en raflant la mise au premier semestre sur les recrutements de nouveaux abonn&eacute;s et en signant une nouvelle am&eacute;lioration de sa marge dans un march&eacute; pourtant sous pression. A quelques mois du lancement de son service mobile, le groupe fond&eacute; par Xavier Niel a cueilli les fruits de sa nouvelle box "Revolution" et affiche donc une insolente sant&eacute; dans le fixe. /Photo prise le 25 mai 2011/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>