Le service Google TV sera lancé en Europe début 2012

samedi 27 août 2011 11h59
 

par Georgina Prodhan

EDIMBOURG, Ecosse (Reuters) - Google lancera son service de télévision connectée à internet au début de l'année prochaine en Europe, a annoncé vendredi son président Eric Schmidt.

Le service Google TV, qui permet de jongler entre visionnage de programmes télévisés et navigation sur internet sur un écran de télévision via un boîtier, a été lancé aux Etats-Unis en octobre, où il a reçu un accueil mitigé et a été rapidement bloqué par trois des principaux réseaux audiovisuels américains.

Une importante frange de l'industrie télévisuelle, au même titre que le secteur des télécoms et celui de l'information, est suspicieuse à l'égard de Google et l'accuse de vouloir mettre la main sur ses revenus publicitaires sans contribuer aux coûts de production des programmes.

"Certains aux Etats-Unis craignent que notre objectif soit de concurrencer les diffuseurs ou les créateurs de contenus. En fait, c'est tout l'inverse", a déclaré Eric Schmidt lors d'un discours prononcé au Festival de la télévision d'Edimbourg.

"Nous voulons soutenir l'industrie créatrice de contenus en proposant une plate-forme ouverte pour que la prochaine génération de téléviseurs puisse évoluer, de la même façon qu'Android est une plate-forme ouverte pour la prochaine génération de téléphones mobiles", a-t-il dit.

"Nous prévoyons de lancer Google TV en Europe au début de l'année prochaine".

GOOGLE "NE LAISSERA JAMAIS TOMBER"

Jusqu'à présent, Google TV n'a pas suscité de réel engouement aux Etats-Unis où Logitech International, l'un des fabricants du boîtier, a baissé en juillet son prix à 99 dollars contre 299 dollars à son lancement.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident de Google Eric Schmidt a annonc&eacute; vendredi lors du Festival de la t&eacute;l&eacute;vision d'Edimbourg que le service de t&eacute;l&eacute;vision connect&eacute;e &agrave; internet Google TV serait lanc&eacute; au d&eacute;but de l'ann&eacute;e prochaine en Europe. /Photo prise le 26 ao&ucirc;t 2011/REUTERS/David Moir</p>