Tim Cook devra faire la preuve de son instinct à la tête d'Apple

jeudi 25 août 2011 22h06
 

par Yinka Adegoke

NEW YORK (Reuters) - Tim Cook, désormais directeur général d'Apple, a assuré trois fois l'intérim de Steve Jobs, mais il a maintenant été définitivement adoubé à la tête de la plus grande entreprise technologique du monde.

Il n'en devra pas moins montrer qu'il a lui aussi une vision stratégique.

"Tim est directeur général de facto depuis quelque temps et le groupe connaît une réussite admirable", juge Colin Gillis, analyste chez BGC Financial. "La vision et la feuille de route sont intactes."

Directeur général adjoint d'Apple de longue date, Tim Cook, un ancien de Compaq pragmatique et pondéré, a pris progressivement plus de responsabilité.

Ceux qui ont pu le côtoyer ces 20 dernières années font son éloge, parlant d'un homme "brillant" voire "phénoménal".

Tim Cook est également reconnu pour sa maîtrise de la chaîne logistique, une qualité non négligeable dans la culture maison d'Apple qui valorise presque autant l'efficacité opérationnelle que le design des produits.

Malgré cet a priori favorable, Tim Cook doit prouver que son instinct est aussi affûté que lorsqu'il a brusquement choisi de quitter Compaq, alors premier fabricant mondial de PC, pour rejoindre en 1998 Apple, alors moribond.

JOBS ET COOK, DISSEMBLABLES MAIS COMPLÉMENTAIRES   Suite...

 
<p>Tim Cook, d&eacute;sormais directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Apple, a assur&eacute; trois fois l'int&eacute;rim de Steve Jobs, mais il a maintenant &eacute;t&eacute; d&eacute;finitivement adoub&eacute; &agrave; la t&ecirc;te de la plus grande entreprise technologique du monde. Il n'en devra pas moins montrer qu'il a lui aussi une vision strat&eacute;gique. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>