July 29, 2011 / 11:28 AM / in 6 years

Apple et Samsung détrônent Nokia sur le marché des smartphones

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Apple et Samsung Electronics ont mis fin au deuxi&egrave;me trimestre aux quinze ans de r&egrave;gne de Nokia sur le march&eacute; des smartphones. La concurrence et une chute des ventes du groupe finlandais l'ont fait descendre de la premi&egrave;re &agrave; la troisi&egrave;me place, alors que la croissance du secteur s'essouffle. /Photo prise le 18 juillet 2011/Jussi Helttunen/Lehitikuva</p>

par Tarmo Virki

HELSINKI (Reuters) - Apple et Samsung Electronics ont mis fin au deuxième trimestre aux quinze ans de règne de Nokia sur le marché des smartphones, ont déclaré vendredi plusieurs cabinets d'études.

Nokia dominait le segment des smartphones depuis le lancement en 1996 de son modèle Communicator, mais la concurrence et une chute des ventes du groupe finlandais l'ont fait descendre de la première à la troisième place en juin, alors que la croissance du secteur s'essouffle.

Apple a vendu 20,3 millions d'iPhone - un record - sur le trimestre malgré l'ancienneté de son modèle le plus récent, l'iPhone 4, lancé il y a plus d'un an. Le succès d'un smartphone dure rarement aussi longtemps.

Apple a publié ses chiffres de ventes la semaine dernière. Les analystes ont estimé vendredi que Samsung avait écoulé 19 millions de smartphones entre avril et juin, contre 16,7 millions pour Nokia, qui avaient pourtant lancé ses combinés équipés d'Android, le système d'exploitation de Google.

"La gamme Galaxy de Samsung est très populaire, surtout le modèle S2 équipé d'Android", a déclaré Neil Mawston, analyste chez Strategy Analytics.

Le cabinet d'études estime que la croissance du marché des smartphones en volume a atteint 76% au deuxième trimestre par rapport au même trimestre 2010. ABI Research estime lui cette croissance à 62%.

Craintes D'un Ralentissement

La croissance sur le marché mondial du téléphone mobile a cependant ralenti entre avril et juin, les ventes de modèles "classiques" ayant chuté pour la première fois en sept trimestres, a souligné le cabinet IDC.

Selon ce dernier, la forte demande pour les smartphones a dopé le marché global qui a enregistré une croissance de 11,3% par rapport au deuxième trimestre 2010, avec 365,4 millions de téléphones vendus. Mais le ralentissement est net par rapport à la croissance de 16,8% estimée au premier trimestre.

Strategy Analytics estime le marché total à 361 millions de téléphones au deuxième trimestre.

Selon une enquête Reuters, la prévision moyenne des 29 analystes interrogés est de 374 millions de combinés.

IDC estime que les ventes de téléphones classiques ont baissé de 4% en raison d'une diminution des dépenses et de l'adoption progressive du smartphone, surtout visible sur les marchés développés comme les Etats-Unis, le Japon et l'Europe occidentale.

"La timidité du marché du téléphone classique a beaucoup d'impact sur certains des principaux fabricants de téléphones portables", a déclaré dans un communiqué leur analyste Kevin Restivo.

"Des fabricants historiques comme Nokia perdent des parts de marché sur ce segment en faveur des fabricants à bas coût comme Micromax, TCL-Alcatel et Huawei."

Nokia, qui reste le premier fabricant de téléphones mobiles en volume, a vu ses ventes chuter de 20% par rapport au même trimestre 2010. Cela a permis à Samsung de se rapprocher au plus près du finlandais.

Certains analystes prévoient déjà que Samsung devienne dès l'année prochaine le numéro un mondial des vendeurs de téléphones mobiles.

Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below