COR-Chute de 88% du bénéfice de Toshiba avec le séisme et le yen

jeudi 28 juillet 2011 12h16
 

Correction - Bien lire au 3e paragraphe que les impacts chiffrés de yen et du séisme portent sur le chiffre d'affaires et non sur le résultat.

TOKYO (Reuters) - Toshiba, numéro deux mondial des mémoires flash, a fait état jeudi d'une chute de 88% de son bénéfice opérationnel du premier trimestre 2011-2012, sous le double coup des conséquences du séisme sur sa division énergétique et de la vigueur du yen.

Le groupe japonais, qui fabrique également des ordinateurs portables, des réacteurs nucléaires et des auto-cuiseur à riz, a enregistré un résultat d'exploitation de 4,12 milliards de yens (36,9 millions d'euros) sur la période avril-juin.

Toshiba, qui fournit notamment Apple en puces mémoire, a précisé que le renchérissement du yen avait amputé son chiffre d'affaires de 81 milliards de yens, le tremblement de terre du 11 mars et le tsunami qui s'en est suivi ayant eu un impact de 90 milliards de yens.

Toshiba a confirmé sa prévision d'un résultat opérationnel de 300 milliards de yens pour 2011-2012, un chiffre conforme aux estimations des analystes.

Des ventes mitigées d'ordinateurs et de téléviseurs en Europe et aux Etats-Unis, qui s'expliquent par le niveau élevé du yen, ont été en partie compensées par une forte demande pour les écrans utilisés dans les smartphones et des mesures de réduction de coûts.

Toshiba, dont le chiffre d'affaires sur la période a reculé de 8,6% à 1.330 milliards de yens, a l'ambition de fabriquer des puces à la fois plus petites et plus puissantes afin de dégager davantage de marges sur un segment très concurrentiel.

Mayumi Negishi, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Toshiba fait &eacute;tat d'une chute de 88% de son b&eacute;n&eacute;fice op&eacute;rationnel du premier trimestre 2011-2012, sous le double coup des cons&eacute;quences du s&eacute;isme sur sa division &eacute;nerg&eacute;tique et de la vigueur du yen. Le groupe japonais, num&eacute;ro deux mondial des m&eacute;moires flash, qui fabrique &eacute;galement des ordinateurs portables, des r&eacute;acteurs nucl&eacute;aires et des auto-cuiseur &agrave; riz, a enregistr&eacute; un r&eacute;sultat d'exploitation de 4,12 milliards de yens (36,9 millions d'euros) sur la p&eacute;riode avril-juin. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>