Nintendo essuie la première perte trimestrielle de son histoire

jeudi 28 juillet 2011 12h53
 

TOKYO (Reuters) - Nintendo a affiché jeudi la première perte trimestrielle de son histoire et réduit sa prévision de résultat sur l'année, plombé par des ventes médiocres de sa console de jeux 3DS et le raffermissement du yen.

Pour la période d'avril à juin, le fabricant de la Wii a accusé une perte d'exploitation de 37,7 milliards de yens (338 millions d'euros), alors que les quatre analystes interrogés par Thomson I/B/E/S anticipaient un bénéfice de 7,1 milliards.

Le groupe basé à Kyoto table désormais sur un résultat d'exploitation annuel de 35 milliards de yens, à son plus bas depuis l'année 1985 et contre une estimation initiale de 175 milliards. Cette nouvelle prévision est nettement inférieure aux 154,9 milliards attendus en moyenne par 24 analystes sollicités par Thomson Reuters I/B/E/S.

Les ventes médiocres de la 3DS ont poussé Nintendo à annoncer une baisse de 40% sur le prix de vente de la console au Japon et d'un tiers aux Etats-Unis, ce qui d'après certains analystes pourrait désagréablement surprendre les investisseurs et précipiter la chute du groupe en Bourse.

"Un terrible T1 et une perspective encore pire (...) pourraient faire dégringoler le titre", estime MF Global FXA Securities dans un commentaire envoyé par e-mail.

Ces résultats décevants, qui contrastent avec les résultats moins mauvais qu'attendu de Sony, alimentent les craintes des investisseurs face à la stratégie de Nintendo, qu'ils jugent trop centrée sur les consoles alors que le marché mise plutôt sur les jeux en ligne, accessibles sur smartphones.

Le cours de Nintendo a perdu près de 30% ces trois derniers mois, alors que l'indice vedette Nikkei a progressé de 2%.

James Topham, Natalie Huet pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Nintendo, le fabricant de la Wii, accuse une perte d'exploitation au premier trimestre 2011-2012 de 37,7 milliards de yens (337 millions d'euros). Les quatre analystes interrog&eacute;s par Thomson I/B/E/S anticipaient un b&eacute;n&eacute;fice de 7,1 milliards. /Photo prise le 28 juillet 2011/REUTERS/Toru Hanai</p>