Alcatel, nouveau raté parmi les équipementiers télécoms

jeudi 28 juillet 2011 11h15
 

par Marie Mawad

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent est pénalisé en Bourse jeudi après un deuxième trimestre décevant, qui ne laisse guère de droit à l'erreur à l'équipementier télécoms pour la seconde partie de l'année, dans un secteur secoué en Bourse par des publications décevantes.

Le groupe dirigé par Ben Verwaayen a sans surprise réitéré ses perspectives financières 2011 alors qu'il entre dans la dernière ligne droite de son plan triennal de redressement, mais les risques d'une déception se font plus importants, notamment si la croissance ralentit aux Etats-Unis, disent des analystes.

"Nous avons de nombreux produits et une clientèle large aux Etats-Unis. Je m'attends à ce que la tendance se poursuive au second semestre (...) Pour nous, la seconde moitié d'année aux Etats-Unis sera solide", a déclaré Ben Verwaayen, le directeur général, lors d'une conférence téléphonique.

Dans un marché rendu nerveux par l'avertissement sur les résultats du concurrent américain Juniper et déçu la semaine dernière par la publication du suédois Ericsson, l'action du groupe franco-américain chutait de 8,55% à 10h20, à 3,09 euros, accusant ainsi la deuxième plus forte baisse de l'indice CAC 40.

"Ils ont beau confirmer leurs objectifs annuels, ça va mettre énormément de poids sur le second semestre, alors qu'on a de plus en plus de raisons de croire à un ralentissement aux Etats-Unis", commente un analyste basé à Paris.

L'américain Verizon a fait savoir qu'il allait réduire ses investissements au second semestre. Ses concurrents AT&T et Sprint ont en revanche envoyé un signal positif : le premier a augmenté sa prévision de capex et le second a récemment signé un contrat pour moderniser son réseau.

"Les objectifs annuels sont encore atteignables. On n'est pas pour l'instant dans la zone dangereuse, mais la seconde moitié de l'année doit bien se passer et l'environnement macroéconomique n'est pas idéal", résume de son côté Alexander Peterc, analyste chez Exane BNP Paribas.

TRÉSORERIE   Suite...

 
<p>Ben Verwaayen, directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Alcatel-Lucent. Le groupe est p&eacute;nalis&eacute; en Bourse jeudi apr&egrave;s un deuxi&egrave;me trimestre d&eacute;cevant, qui ne laisse gu&egrave;re de droit &agrave; l'erreur &agrave; l'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms pour la seconde partie de l'ann&eacute;e, dans un secteur secou&eacute; en Bourse par des publications d&eacute;cevantes. /Photo prise le 19 mai 2011/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>