Provision de Nexans face à la procédure de l'UE

mercredi 27 juillet 2011 09h42
 

PARIS (Reuters) - Nexans a annoncé mercredi avoir passé une provision de 200 millions d'euros dans ses comptes du premier semestre 2011 pour pallier une éventuelle amende de la Commission européenne, qui soupçonne le fabricant de câbles d'avoir eu un comportement anticoncurrentiel dans son secteur.

L'enquête européenne en cours sur une entente présumée dans le câble constitue aux yeux des analystes un risque financier latent pour l'entreprise car le montant de l'amende - si amende il y a - ne devrait être connue qu'en 2012.

"S'agissant d'une estimation, on ne peut exclure que les conséquences financières finales pour le groupe puissent être différentes", a expliqué le groupe dans un communiqué.

Conséquence de cette provision, le groupe voit ses pertes nettes atteindre 151 millions d'euros sur le premier semestre 2011, contre une perte de 17 millions d'euros sur la même période l'année dernière.

Nexans, qui est passé de la première à la deuxième place mondiale depuis que l'italien Prysmian a racheté le néerlandais Draka, a néanmoins confirmé ses objectifs annuels d'une croissance organique comprise entre 5% et 7% et d'un taux de marge opérationnelle d'environ 5,5%.

Le groupe français a en effet souligné que l'activité dans son secteur poursuivait son redressement.

"Les ventes devraient poursuivre leur progression au second semestre mais à un rythme moins marqué qu'au premier semestre", a déclaré Nexans, dont les ventes ont enregistré au premier semestre une croissance organique de 8,2% à périmètre et taux de change constants pour atteindre 2,287 milliards d'euros.

La marge opérationnelle de Nexans atteint 117 millions d'euros, soit 5,1% du chiffre d'affaires à cours des métaux constants, contre 4,0% au premier semestre 2010.

"La rentabilité opérationnelle du groupe bénéficie de la croissance des volumes et des marges qui tendent à s'améliorer malgré la forte hausse des prix des matières plastiques et des composants, et en dépit des événements récents en Afrique du Nord et au Moyen-Orient qui ont impacté les activités du groupe dans la zone", a encore expliqué Nexans.

Le titre a clôturé à 65,77 euros mardi à la Bourse de Paris.

Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez

 
<p>Nexans a annonc&eacute; mercredi avoir pass&eacute; une provision de 200 millions d'euros dans ses comptes du premier semestre 2011 pour pallier une &eacute;ventuelle amende de la Commission europ&eacute;enne, qui soup&ccedil;onne le fabricant de c&acirc;bles d'avoir eu un comportement anticoncurrentiel dans son secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Victor Fraile</p>