La part de marché du navigateur Google Chrome explose

mardi 5 juillet 2011 23h28
 

SEATTLE (Reuters) - La part de marché de Chrome, le navigateur sur internet de Google, dépasse désormais 20% alors que le leader historique Internet Explorer, de Microsoft, glisse sous les 50%, selon une étude de StatCounter diffusée mardi.

Google Chrome a multiplié sa part de marché par sept en deux ans, témoignant de la dynamique enclenchée chez le numéro un mondial des moteurs de recherche qui s'attaque depuis quelque temps aux systèmes d'exploitation et aux plateformes mobiles, ce qui le place en concurrence directe avec Microsoft.

Lancé en décembre 2008, Google Chrome comptait pour 20,7% du marché mondial des navigateurs en juin, selon StatCounter, contre 2,8% en juin 2009.

Dans le même temps, les multiples versions d'Internet Explorer totalisent une part de marché de 44%, contre 59% deux ans auparavant. Mozilla Firefox passe de 30% à 28%.

Google enregistre ainsi une progression très bien venue au moment il lance son offensive dans le "cloud computing", ou stockage et partage de donnés.

En mai, il a lancé son Chromebook, un ordinateur portable attendu de longue date, qui fonctionne quasi exclusivement avec des logiciels en ligne, et non installés sur la machine.

Microsoft a contrôlé jusqu'à 95% du marché des navigateurs sur internet au début des années 2000 après avoir écrasé le pionnier Netscape.

Mais il a vu son hégémonie s'éroder petit à petit sur fond de conflits avec les régulateurs américains ou européens qui l'ont accusé et condamné pour abus de sa position dominante.

Microsoft a dû se résoudre, pour régler ces litiges, à ne pas faire d'Internet Explorer, dont il développe actuellement la version 10, le navigateur par défaut de son système Windows et a promis de rendre plus aisé l'accès à des logiciels concurrents.   Suite...

 
<p>Publicit&eacute; pour Google Chrome dans le m&eacute;tro londonien. La part de march&eacute; du navigateur sur internet du g&eacute;ant am&eacute;ricain a explos&eacute;, passant en deux ans de 2,8% &agrave; 20,7%, au d&eacute;triment principalement d'Internet Explorer, selon une &eacute;tude de StatCounter. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor</p>