Les brevets de Nortel partent pour 4,5 milliards de dollars

vendredi 1 juillet 2011 10h50
 

TORONTO/BANGALORE (Reuters) - Apple, Research in Motion et Microsoft font partie d'un groupement de six entreprises qui ont mis la main sur les derniers brevets de l'équipementier télécoms Nortel.

L'acquisition représente à 4,5 milliards de dollars (3,10 milliards d'euros), à l'issue d'une enchère qui a écarté Google et Intel.

EMC Corp, Ericsson et Sony sont les autres membres du consortium gagnant, a précisé Nortel dans un communiqué publié jeudi soir.

Géant des télécommunications jusqu'à l'éclatement de la bulle Internet, Nortel a déposé le bilan en janvier 2009 et a depuis liquidé la plupart de ses actifs, levant environ 3,2 milliards de dollars.

Nortel vient donc de céder son dernier portefeuille de plus de 6.000 brevets et demandes de brevets relatifs à internet et aux technologies sans fil, les plus prisés portant sur les technologies d'internet mobile en haut débit destinées aux smartphones de quatrième génération (4G).

La cession de ces brevets avait suscité l'intérêt des plus grands groupes technologiques, dont Google, qui a ouvert les enchères en avril en proposant 900 millions de dollars.

RIM a apporté environ 770 millions de dollars à l'achat groupé, tandis qu'Ericsson a versé 340 millions de dollars, ont noté les entreprises dans des communiqués séparés.

La vente doit encore être approuvée par la justice américaine et la justice canadienne, lors d'une audience conjointe prévue le 11 juillet, a précisé Nortel.

Alastair Sharp et Renju Jose, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Apple, Research in Motion et Microsoft font partie d'un groupement de six entreprises qui ont mis la main sur les derniers brevets de l'&eacute;quipementier t&eacute;l&eacute;coms Nortel, c&eacute;d&eacute;s pour 4,5 milliards de dollars (3,10 milliards d'euros), &agrave; l'issue d'une ench&egrave;re qui a &eacute;cart&eacute; Google et Intel. /Photo d'archives/REUTERS/Blair Gable</p>