Le groupe de hackers LulzSec annonce son démantèlement

dimanche 26 juin 2011 10h07
 

NEW YORK (Reuters) - Le groupe de pirates informatiques Lulz Security a annoncé samedi son démantèlement après une dernière action ciblant notamment des documents internes des groupes américains AOL et AT&T.

LulzSec, qui s'est fait connaître mondialement en forçant l'accès aux sites de Sony, de la CIA et de la police britannique entre autres cibles, a déclaré dans un communiqué avoir accompli sa mission: perturber des sites internet de sociétés ou de gouvernement à des fins de divertissement.

"Notre croisière programmée sur 50 jours a pris fin. Nous devons maintenant partir au large en laissant derrière nous - nous l'espérons - inspiration, crainte, dénégation, bonheur, approbation, désapprobation, moquerie, embarras, gentillesse, jalousie, haine, et même amour."

Connu pour son irrévérence et son penchant pour les métaphores navales, le groupe de hackers a posté son message sur Twitter - le site de microblogging où il compte plus de 277.000 abonnés.

Un lien a également été transmis, www.lulzsecurity.com, mais il était impossible de contacter le groupe pour confirmer ce communiqué.

Cette dissolution intervient alors que LulzSec avait menacé de multiplier ses cyberattaques et ses vols d'informations confidentielles à des gouvernements, des banques ou d'autres institutions. LulzSec avait également annoncé son association avec un autre groupe, Anonymous, afin de créer de plus sérieuses perturbations sur internet.

La police britannique a annoncé mardi dernier l'arrestation d'un jeune homme de 19 ans soupçonné d'être lié aux cyberattaques contre Sony, la CIA et une unité policière britannique de lutte contre le crime organisé.

Les enquêteurs n'ont pas dit si ce suspect était membre de LulzSec. Le groupe de hackers a expliqué sur Twitter que le jeune homme avait hébergé un des forums sur son serveur.

La police espagnole a de son côté interpellé en juin trois hommes soupçonnés d'avoir aidé Anonymous.   Suite...

 
<p>Le groupe de pirates informatiques LulzSec, qui s'est fait conna&icirc;tre mondialement en for&ccedil;ant l'acc&egrave;s aux sites de Sony, de la CIA ou encore de la police britannique entre autres cibles, a annonc&eacute; samedi son d&eacute;mant&egrave;lement apr&egrave;s une derni&egrave;re action ciblant notamment des documents internes des groupes am&eacute;ricains AOL et AT&amp;T. /Image du 14 juin 2011/REUTERS/Lulzsecurity.com</p>