Des mots entiers comme noms de domaines internet en 2012

lundi 20 juin 2011 18h11
 

SINGAPOUR (Reuters) - L'autorité supervisant les noms de domaine sur internet a décidé lundi d'en étendre la liste afin de permettre l'utilisation de mots entiers comme suffixes au lieu des traditionnels ".com" ou ".gov".

Réunie à Singapour, l'Icann ("Internet Corporation for Assigned Names and Numbers") a annoncé qu'elle accepterait les demandes de noms de domaine avec des suffixes inédits à partir du 12 janvier 2012.

Les observateurs du secteur estiment que les entreprises et les municipalités devraient être les premières à profiter de cette nouvelle possibilité, et on devrait donc rapidement voir apparaître des adresses finissant en ".apple", ".toyota" ou encore ".newyork".

Les noms de domaine génériques (dits en anglais gTLD, generic top-level domain names), sont actuellement au nombre de 22, auxquels s'ajoutent quelque 250 extensions correspondant chacune à un pays.

Une fois cette réforme lancée, plusieurs centaines de nouveaux gTLD devraient faire leur apparition.

D'après des experts, cette réforme pourrait également modifier la manière dont les moteurs de recherche sur internet indexent les sites et l'approche des entreprises pour améliorer leur visibilité sur les résultats des requêtes effectuées sur le web.

"En tant grande marque, vous l'ignorez à vos risques et périls", a mis en garde Theo Hnarakis, directeur général d'IT DBS, une société australienne d'enregistrement de noms de domaines et de conseils basée à Melbourne, qui a pour client des firmes comme Volvo, Lego ou GlaxoSmithKline.

"Nous conseillons aux gens au minimum d'acheter leurs marques, de les stocker et de rediriger les visiteurs sur leur site actuel", ajoute-il.

Kevin Lim et Georgina Prodhan, Gregory Schwartz et Claude Chendjou pour le service français, édité par Nicolas Delame