La France sur la bonne voie en matière de fibre optique

jeudi 16 juin 2011 20h05
 

PARIS (Reuters) - La France est sur la bonne voie pour tenir ses objectifs en matière de déploiement de la fibre optique d'ici 15 ans sur l'ensemble du territoire, a déclaré jeudi le président de l'Arcep, Jean-Ludovic Silicani.

Le régulateur des télécoms estime toujours à moins de 25 milliards d'euros le coût d'une telle couverture, dont 15 milliards seraient supportés par les opérateurs télécoms.

"Il ne s'agit en aucun cas, pour un pays comme la France, d'un mur d'investissement", a déclaré le président de l'Arcep, qui s'exprimait à l'occasion du Forum des télécoms du journal Les Echos.

Interrogé sur le réalisme d'un tel projet de déploiement, Jean-Ludovic Silicani a estimé que la France était bien placée pour tenir ses objectifs à condition que les opérateurs exécutent leurs promesses.

"Des annonces sur la fibre optique ont été faites par France Télécom. Les autres opérateurs suivront", a-t-il déclaré, faisant référence au plan d'investissement de l'opérateur historique, qui a dit prévoir deux milliards d'euros de dépenses dans cette technologie de réseau entre 2010 et 2015.

France Télécom compte couvrir dix millions de foyers français d'ici 2015 et 15 millions d'ici 2020.

Ses concurrents SFR et Bouygues Télécom ont quant à eux signé en 2010 un accord de partage d'investissements et de mutualisation des réseaux de fibre optique dans certaines communes en zone très dense.

Iliad vise quant à lui 100.000 abonnés d'ici fin 2011 et entend couvrir quatre millions de foyers à fin 2012.

Dans les villes les plus denses, le taux de logements raccordés à la fibre optique est aujourd'hui de 21%, a ajouté le président de l'Arcep, observant toutefois que seulement 3% des foyers dans cette zone ont effectivement souscrit un abonnement télécoms correspondant.   Suite...

 
<p>La France est sur la bonne voie pour tenir ses objectifs en mati&egrave;re de d&eacute;ploiement de la fibre optique d'ici 15 ans sur l'ensemble du territoire, selon le pr&eacute;sident de l'Arcep, Jean-Ludovic Silicani. /Photo d'archives/REUTERS/Hannibal Hanschke</p>