Des serveurs de Nintendo aux Etats-Unis cibles de pirates

lundi 6 juin 2011 11h44
 

LOS ANGELES (Reuters) - Nintendo a annoncé dimanche que ses serveurs aux Etats-Unis avaient été piratés quelques semaines auparavant en précisant qu'aucun vol de données personnelles n'était à déplorer.

L'attaque a été revendiquée dimanche par le groupe de pirates informatiques Lulzsec, qui avait annoncé la semaine dernière s'être introduit dans les serveurs gérant les sites internet Sony Pictures Entertainment.

Selon Nintendo of America, filiale américaine du groupe japonais, "le serveur ne contenait pas de données personnelles d'utilisateurs".

La branche américaine du fabricant nippon de consoles de jeux a précisé dans un communiqué que "la protection des informations personnelles de ses clients est notre plus grande priorité", en assurant procéder à une surveillance constante de la sécurité.

Lulzsec a de son côté indiqué sur son compte Twitter avoir dérobé un fichier. "Nous ne voulions provoquer aucun dommage. Nintendo a déjà réparé de toutes façons", note le groupe de pirates.

Ce piratage est le dernier en date d'une série d'attaques dont les plus importantes ont visé les deux réseaux de jeu en ligne de Sony, le Playstation Network (PSN) et le Sony Online Entertainement respectivement, mi-avril et début mai. Les données personnelles de plus de 100 millions d'utilisateurs avaient alors été dérobées.

Liana B. Baker, Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Des serveurs de Nintendo aux Etats-Unis ont &eacute;t&eacute; pirat&eacute;s il y a quelques semaines mais aucun vol de donn&eacute;es personnelles n'est &agrave; d&eacute;plorer selon le groupe japonais. L'attaque a &eacute;t&eacute; revendiqu&eacute;e dimanche par le groupe de pirates informatiques Lulzsec, qui avait annonc&eacute; la semaine derni&egrave;re s'&ecirc;tre introduit dans les serveurs g&eacute;rant les sites internet Sony Pictures Entertainment. /Photo d'archives/REUTERS/Yuriko Nakao</p>