Nokia efface ses pertes sur une rumeur d'OPA de Microsoft

mercredi 1 juin 2011 18h49
 

HELSINKI,NEW YORK (Reuters) - L'action Nokia a effacé l'essentiel de ses pertes mercredi à la suite d'une information, démentie depuis par le groupe finlandais, d'un site internet disant que Microsoft allait racheter ses activités mobiles pour 19 milliards de dollars.

Le titre, qui a perdu à un moment plus de 10% dans la foulée de la chute de 18% de mardi, n'a finalement cédé que 0,76% à 4,714 euros après cette information du site www.bgr.com.

"Ces rumeurs sont cent pour cent sans fondement", a dit à Reuters un porte-parole de Nokia.

A Wall Street, le titre Microsoft perdait vers 16h40 GMT 1,8% à 24,56 dollars alors que l'indice Dow Jones reculait de 1,44%.

En février dernier, Nokia et Microsoft ont annoncé un partenariat visant à mieux concurrencer Apple et Google dans le domaine en pleine croissance des smartphones.

Par ailleurs, le nouveau directeur général de Nokia est un ancien dirigeant de Microsoft.

L'action Nokia avait perdu 18% mardi après que le groupe a annoncé renoncer à atteindre les objectifs qu'il s'était fixés quelques semaines plus tôt, suscitant des interrogations sur la capacité de son nouveau directeur général à orchestrer le redressement promis en février.

A la suite de ce "profit warning", les analystes ont leur objectif de cours sur le titre Nokia. Ils mettent notamment en doute la capacité du finlandais à reconquérir ses parts de marché perdues, même après la mise en vente des nouveaux appareils équipés de logiciels Windows de Microsoft.

"Nous continuerons à éviter cette valeur, étant donné que les ventes de smartphones Symbian chutent plus vite que prévu, et que nous sommes sceptiques sur la capacité des nouveaux combinés Windows à reconstituer les profits perdus", a commenté Stephen Patel, analyste chez Gleacher & Co.   Suite...

 
<p>L'action Nokia a effac&eacute; l'essentiel de ses pertes &agrave; la suite d'une information, d&eacute;mentie depuis par le groupe finlandais, d'un site internet disant que Microsoft allait racheter ses activit&eacute;s mobiles pour 19 milliards de dollars. Le titre, qui a perdu &agrave; un moment plus de 10% dans la foul&eacute;e de la chute de 18% de mardi, n'a finalement c&eacute;d&eacute; que 0,76% &agrave; 4,714 euros apr&egrave;s cette information du site www.bgr.com. /Photo d'archives/REUTERS/Bob Strong</p>