L'e-G8 ferme ses portes, travaille encore sur ses conclusions

mercredi 25 mai 2011 20h02
 

par Marie Mawad et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - L'e-G8 a fermé ses portes mercredi soir sans avoir finalisé les recommandations qu'il doit présenter au G8 de Deauville, au terme de deux jours de débats sur la régulation, la croissance et l'innovation dont les intervenants ont peiné à tirer un consensus.

Rassemblant les têtes d'affiche du web, de Google à Twitter ou Facebook, ainsi que des opérateurs télécoms comme Orange et des politiques, l'e-G8 a ouvert ses portes mardi sur un appel au dialogue entre les entreprises privées et les Etats, lancé par Nicolas Sarkozy.

"Nous n'allons pas à Deauville avec un carnet de doléances ou des impératifs. Nous y allons avec l'idée de partager certains points de vue et d'avoir un échange", a expliqué Maurice Lévy, président du directoire de Publicis et organisateur de l'événement, lors d'une conférence de presse à l'issue du dernier débat du forum.

Hésitation, contradictions, désaccords et incompréhensions ont été propulsés sur le devant de la scène lors de ce débat de clôture où a été présentée une synthèse des deux journées de discussions.

Ce dernier débat rassemblait notamment Eric Schmidt de Google, Jean-Bernard Lévy de Vivendi, Ben Verwaayen d'Alcatel et Stéphane Richard de France Télécom.

Deux des dirigeants ont entre autres exprimé le regret de ne pas avoir donné une place plus importante aux jeunes entrepreneurs dans ce forum et au sein de la délégation sensée le représenter auprès du G8 de Deauville.

"Cet événement c'était une discussion par nous-mêmes sur nous-mêmes, ce qui est toujours très très dangereux", a déclaré Ben Verwaayen, directeur général de l'équipementier télécoms Alcatel-Lucent.

Une version préliminaire du communiqué de clôture de l'e-G8 laissait apparaître, mardi soir, des recommandations hétérogènes, présageant de conclusions vagues.   Suite...

 
<p>Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg. L'e-G8 a ferm&eacute; ses portes mercredi soir sans avoir finalis&eacute; les recommandations qu'il doit pr&eacute;senter au G8 de Deauville, au terme de deux jours de d&eacute;bats sur la r&eacute;gulation, la croissance et l'innovation. /Photo prise le 25 mai 2011/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>