May 20, 2011 / 5:40 PM / 6 years ago

Michel Boyon chargé d'une mission sur la TNT

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Le pr&eacute;sident du Conseil sup&eacute;rieur de l'audiovisuel (CSA) Michel Boyon a &eacute;t&eacute; charg&eacute; par Fran&ccedil;ois Fillon de conduire une mission de consultation et de r&eacute;flexion sur l'avenir de la TNT. /Photo d'archives/John Schults</p>

par Gwénaelle Barzic

PARIS (Reuters) - Le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) Michel Boyon a été chargé par François Fillon de conduire une mission de consultation et de réflexion sur l'avenir de la TNT, annoncent vendredi les services du Premier ministre.

Le patron du CSA, déjà auteur de deux rapports sur la TNT en 2002 et 2003, va rencontrer l'ensemble des acteurs du secteur en vue de rendre ses conclusions au Premier ministre le 31 juillet, quatre mois avant la généralisation de la télévision numérique terrestre à l'ensemble du territoire français.

"La mission confiée à Michel Boyon doit permettre de dessiner les contours d'une nouvelle étape de la TNT, dont les caractéristiques juridiques, technologiques et économiques restent encore à préciser", indique Matignon dans un communiqué.

La mission devra en particulier évaluer "l'opportunité et les conditions de lancement" de nouvelles chaînes gratuites et payantes sur la TNT, précise-t-il.

Michel Boyon avait plaidé à plusieurs reprises pour qu'une concertation s'engage avec l'ensemble des acteurs sur l'avenir d'un paysage audiovisuel en pleine mutation avec le succès croissant des chaînes gratuites de la TNT, le passage au tout numérique programmé fin novembre et l'apparition de la télévision connectée.

L'octroi, prévue par la loi, de nouvelles chaînes "bonus" à TF1, M6 et Canal+ fait par ailleurs débat au sein du secteur.

LE CASSE-TÊTE DES CHAÎNES BONUS

La mesure, destinée à compenser l'impact pour ces trois chaînes de l'extinction prématurée du signal analogique, est contestée par la Commission européenne qui a adressé une mise en demeure à la France. (voir )

Dans l'attente de son verdict, qui pourrait tomber en juin, TF1 et M6 plaident pour un moratoire sur le lancement de nouvelles chaînes sur la TNT, en faisant notamment valoir que le marché publicitaire n'est pas extensible.

Ce "gel" serait aussi l'occasion d'adopter une nouvelle norme technique qui libérerait de l'espace pour de nouvelles chaînes, a ainsi expliqué le PDG de TF1 Nonce Paolini, en marge de l'assemblée générale du groupe à la mi-avril.

Canal+, à l'inverse, clame son intention d'utiliser son canal bonus pour lancer une chaîne généraliste gratuite sur la TNT, ce qui marquerait la première incursion du groupe de télévision payante dans l'univers du gratuit.

Les nouveaux entrants de leur côté, NextRadioTV et NRJ Group en tête, militent pour l'attribution de nouveaux canaux sur la TNT.

Dans son communiqué, Matignon précise que la réflexion conduite par le président du CSA devra prendre en compte plusieurs enjeux, citant le pluralisme, le soutien à la création audiovisuelle et cinématographique, la diversité culturelle et la rareté des fréquences disponibles.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below