Ingenico renonce à racheter les actifs américains d'Hypercom

vendredi 20 mai 2011 13h55
 

PARIS (Reuters) - Le fabricant de terminaux de paiements Ingenico a renoncé à racheter les actifs américains d'Hypercom, dix jours après la décision du département américain de la Justice d'engager une action antitrust.

Le département américain avait annoncé le 12 mai son intention de demander en justice le blocage de l'achat d'Hypercom par son concurrent Verifone et de la cession consécutive des actifs américains d'Hypercom à Ingenico.

"Le deal des actifs américains d'Hypercom ne se fait pas", a déclaré un porte-parole d'Ingenico, précisant que l'abandon du groupe français avait été acté jeudi soir.

Ingenico avait annoncé début avril un projet rachat des activités de paiement électronique d'Hypercom aux Etats-Unis pour 54 millions de dollars (38 millions d'euros).

Le département de la Justice estimait que les opérations prévues réduiraient la concurrence dans le marché des terminaux de paiement aux Etats-Unis, dont VeriFone détient 48%, Ingenico 26% et Hypercom 18%.

Le projet de VeriFone de céder l'activité américaine d'Hypercom à Ingenico "aggrave, plutôt que diminue, les questions antitrust soulevées par la transaction de départ", avait souligné le département de la Justice.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot