Apple et Android ne sont pas hors d'atteinte sur les smartphones

jeudi 19 mai 2011 19h20
 

par Paul Sandle et Tarmo Virki

PARIS (Reuters) - Microsoft et les petits éditeurs de logiciels ont encore une opportunité à saisir sur le marché en plein essor des smartphones, malgré l'avance prise par Google et Apple, jugent les dirigeants du secteur.

Avec la contribution des fabricants, des opérateurs et des consommateurs, qui y trouvait un intérêt parce que Google se posait en concurrent d'Apple, le système d'exploitation du géant d'internet, Android, est devenue la plateforme mobile numéro un.

Selon une étude de l'institut Canalys, Google et Apple contrôlaient plus de la moitié du marché des smartphones à eux deux au premier trimestre.

"Ce sont les deux chevaux de tête aujourd'hui", a souligné Neil Rimer, cofondateur d'Index Ventures, lors du sommet Reuters des technologies, à Paris.

Le nombre de smartphones sous Android ou d'iPhones vendus, et la quantité d'applications dédiées disponibles semblent mettre Google et Apple presque hors de portée de la concurrence.

"Si l'on excepte Microsoft, pour les autres, les barrières sont encore plus hautes", a estimé Magnus Jern, directeur général de Golden Gekko, spécialiste des logiciels pour mobiles.

"En Allemagne ou en Scandinavie, beaucoup de gens pensent qu'Android et Apple sont les seules plateformes."

Pour autant, Magnus Jern et d'autres professionnels assurent que les plateformes telles que Windows Phone, webOS, bada ou MeeGo ne doivent pas être oubliées parce que leurs développeurs respectifs - Microsoft, Hewlett-Packard, Samsung et Intel - investissent et disposent de moyens importants.   Suite...

 
<p>Un smartphone Samsung exploit&eacute; sous Android. Le syst&egrave;me d'exploitation pour mobiles de Google est devenu le num&eacute;ro un du march&eacute; devant Apple, mais des dirigeants estiment que ces deux g&eacute;ants qui &eacute;crasent le secteur ne sont pas encore hors de port&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>