Sony découvre une nouvelle faille de sécurité, ferme un site

jeudi 19 mai 2011 15h57
 

NEW YORK (Reuters) - Sony a découvert une faille de sécurité et a été contraint de fermer provisoirement un site internet mis en place pour aider les utilisateurs affectés par le piratage de grande ampleur du réseau PlayStation Network (PSN) à la mi-avril.

Ce site a été conçu pour permettre aux quelque 77 millions d'utilisateurs du portail PSN dont les informations personnelles ont été dérobées de réinitialiser leur mot de passe pour accéder au réseau.

Sony a dit avoir identifié une faille de sécurité que les pirates étaient susceptibles d'exploiter pour accéder à des comptes d'utilisateurs grâce aux données dérobées en avril.

"Si j'avais eu votre adresse électronique et votre date de naissance, j'aurais potentiellement pu accéder à votre compte", a expliqué un porte-parole de Sony.

Le géant de l'électronique grand public a donné l'alerte via son site internet PlayStation. L'accès à la page de réinitialisation des mots de passe pour le PlayStation Network a été temporairement bloqué mercredi, de même que celui au service en ligne Qriocity, qui propose des vidéos et de la musique.

La faille a été réparée et l'accès aux sites sera rétabli rapidement, a précisé le porte-parole de Sony.

Le groupe, qui s'est retrouvé sous le feu des critiques pour sa gestion des attaques d'avril contre ses réseaux PSN et Sony Online Entertainment, a précisé qu'aucun piratage n'avait eu lieu et que les détenteurs de comptes PSN pouvaient quand même modifier leurs mots de passe via leur console PlayStation.

Sony avait commencé dimanche à redémarrer progressivement ses plates-formes, près d'un mois après avoir été contraint de les fermer, en annonçant avoir renforcé les mesures de sécurité.

Ces nouveaux déboires n'ont pas surpris les analystes, qui estiment qu'il ne sera pas aisé pour Sony de résoudre les problèmes de sécurité mis au jour ces derniers temps.   Suite...

 
<p>Sony a d&eacute;couvert une faille de s&eacute;curit&eacute; et a &eacute;t&eacute; contraint de fermer provisoirement un site internet mis en place pour aider les utilisateurs affect&eacute;s par le piratage de grande ampleur du r&eacute;seau PlayStation Network (PSN) &agrave; la mi-avril. /Photo prise le 15 mai 2011/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>