Les opérateurs montent la garde contre les hackers

mercredi 18 mai 2011 12h41
 

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Les opérateurs télécoms multiplient les mesures préventives pour éviter qu'une cyber-attaque de grande ampleur ciblant les téléphones mobiles ne vienne polluer leurs réseaux et faire exploser les factures de leurs clients.

Le marché de la protection des mobiles contre les menaces informatiques devrait croître de 50% par an pour atteindre deux milliards de dollars en 2014, selon le cabinet Infonetics.

Dans quelques années, il sera aussi gros que celui de la protection des ordinateurs, soit cinq à six milliards de dollars, estime Eugene Kaspersky, PDG du groupe du même nom spécialisé dans les logiciels antivirus.

La menace s'amplifie, disent des experts, qui soulignent que la popularité croissante des smartphones et du téléchargement d'applications offre aux 'hackers' un accès inédit aux données privées d'usagers.

Des cybercriminels s'en prennent donc de plus en plus aux téléphones portables pour envoyer des SMS surtaxés, facturés à l'abonné, voire même pour voler des coordonnées bancaires.

"On voit de plus en plus de 'malware' (menaces) depuis fin 2009, début 2010. C'est devenu un sujet important et nous réagissons en essayant d'éduquer nos abonnés. Nous privilégions la prévention à la guérison", explique Eric Edelstein, directeur de la sécurité mobile chez Orange.

Le premier opérateur français a mis en place en parallèle des mesures techniques de protection de son réseau dans les marchés où la législation le permet, notamment pour empêcher la transmission de virus par SMS.

UN OUTIL DE FIDÉLISATION   Suite...

 
<p>Les op&eacute;rateurs t&eacute;l&eacute;coms multiplient les mesures pr&eacute;ventives pour &eacute;viter qu'une cyber-attaque de grande ampleur ciblant les t&eacute;l&eacute;phones mobiles ne vienne polluer leurs r&eacute;seaux et faire exploser les factures de leurs clients. /Photo d'archives/REUTERS/Jorge Silva</p>