HP va publier ses résultats après la fuite d'un mémo

mardi 17 mai 2011 08h42
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Hewlett-Packard a annoncé qu'il allait avancer la publication de ses résultats à ce mardi, avant l'ouverture de Wall Street, afin de dissiper toute incertitude après qu'un mémo interne faisant état d'un "nouveau trimestre difficile" a été cité par la presse.

Dans des échanges d'après-Bourse lundi, le titre a reculé de plus de 4% après des propos de Leo Apotheker, directeur général du géant informatique, rapportés par l'agence Bloomberg, où il met en garde ses cadres dirigeants contre un nouveau trimestre difficile et où il les exhorte à "faire attention au moindre centime et embaucher le moins possible.

HP, qui avait abaissé sa prévision de chiffre d'affaires pour 2011 en février, avait initialement prévu de publier ses résultats mercredi après la clôture de Wall Street.

Le ton du mémo fait craindre à certains que Hewlett-Packard - confronté à la concurrence accrue de Cisco et d'Oracle et à une faible demande dans les micro-ordinateurs, alors qu'il mène parallèlement une incursion coûteuse dans le "cloud computing" - soit en mauvaise posture.

Plusieurs analystes estiment toutefois que Wall Street a déjà largement pris en compte tous les facteurs à risque pour le groupe. Les spécialistes attendent maintenant de voir si le plan de Leo Apotheker pour relancer la croissance va porter ses fruits.

"Il n'y a rien de neuf (dans ce mémo). Personne ne s'attend à une croissance spectaculaire du chiffre d'affaires", a déclaré Brian Marshall, analyste chez Gleacher é Co.

Hewlett-Packard a vu son action reculer de plus de 17% sur les trois derniers mois et sur une valorisation fondée sur les bénéfices à venir, le titre HP est beaucoup moins cher que celui d'IBM, d'Oracle ou encore de Dell.

Poornima Gupta, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Gilles Guillaume

 
<p>Hewlett-Packard va avancer la publication de ses r&eacute;sultats &agrave; ce mardi, avant l'ouverture de Wall Street, afin de dissiper toute incertitude apr&egrave;s qu'un m&eacute;mo interne faisant &eacute;tat d'un "nouveau trimestre difficile" a &eacute;t&eacute; cit&eacute; par la presse. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Yeung</p>