May 10, 2011 / 10:10 AM / 6 years ago

Arnaud Lagardère confirme le projet d'entrée en Bourse de Canal+

5 MINUTES DE LECTURE

<p>Arnaud Lagard&egrave;re, son g&eacute;rant commandit&eacute; du groupe Lagard&egrave;re. Le conglom&eacute;rat a toujours pour projet d'introduire en Bourse les 20% qu'il d&eacute;tient dans le groupe de t&eacute;l&eacute;vision payante Canal+ France. /Photo d'archives/Philippe Wojazer</p>

par Gwénaelle Barzic

PARIS (Reuters) - Lagardère a toujours pour projet d'introduire en Bourse la participation qu'il détient dans le groupe de télévision payante Canal+, a réaffirmé mardi Arnaud Lagardère, son gérant commandité.

Il a aussi réaffirmé sa détermination à mener à bien les autres projets de cession du groupe qui donneront lieu "très probablement" à une distribution exceptionnelle aux actionnaires, a-t-il précisé à l'occasion de l'assemblée générale annuelle.

Le conglomérat a décidé en mars de reporter son projet d'IPO des 20% qu'il détient dans Canal+ France à la suite de la catastrophe survenue au Japon et de la volatilité qui a suivi sur les marchés.

"On n'a pas retiré le projet pour le reprendre l'année prochaine", a expliqué Arnaud Lagardère. "Il y a juste un décalage dans le temps, on l'espère, de quelques mois", a-t-il ajouté.

Le dirigeant de Lagardère a justifié la décision de son directeur financier Dominique D'Hinnin de reporter l'opération en évoquant les événements "imprévisibles" et "exceptionnels" du Japon.

"On maintient le projet", a-t-il insisté. "Nous sommes vendeurs. Nous vendrons quelles que soient les difficultés que nous avons aujourd'hui avec Vivendi; nous vendrons."

A l'occasion de la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre, Dominique D'Hinnin avait indiqué de son côté que le groupe pourrait se prononcer en juin ou plus probablement au début de l'automne sur une éventuelle relance de l'opération, en fonction de l'évolution des marchés.

LES MAGAZINES CÉDÉS À UN "BON PRIX"

Sous la pression d'une partie des actionnaires, le groupe a accéléré depuis plusieurs mois ses cessions d'actifs afin de simplifier sa structure et tenter de réduire la décote de conglomérat qui pèse sur son cours de Bourse.

Le groupe de médias a ainsi cédé récemment son pôle de magazines internationaux, une transaction qui s'est faite rapidement et "à un bon prix", a estimé Arnaud Lagardère.

D'autres projets sont en revanche pour l'instant au point mort.

Lagardère continue ainsi de discuter avec le groupe Amaury, qui édite notamment L'Equipe et le Parisien, en vue de céder les 25% qu'il détient, a ainsi précisé Arnaud Lagardère.

"On prendra le temps qu'il faut pour convaincre la famille que c'est le bon choix pour elle", a-t-il ajouté.

Le groupe Marie-Claire, dans lequel Lagardère détient à ce jour 46%, n'est toujours pas enclin à racheter cette participation, a-t-il ajouté.

Quant au Monde interactif, le pôle web du Monde contrôlé à 34% par Lagardère, la restructuration actuellement engagée par le groupe complique pour l'instant la perspective d'une cession, a-t-il dit.

Le gérant commandité a été interpellé lors de l'assemblée générale sur la Porsche du porte-parole du groupe Ramzi Khiroun, près de laquelle a été photographié Dominique Strauss-Kahn, ce qui a donné lieu à une polémique au sein de la classe politique.

Prié de dire s'il existait "des Porsche de fonction" à Lagardère, il a répondu : "Il y a une Porsche de fonction chez Lagardère (...); absolument."

Arnaud Lagardère a ajouté être ravi de répondre à cette question "parce que ça va peut-être m'éloigner un peu des critiques des proximités que j'ai avec Nicolas Sarkozy", a-t-il dit.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below