Telecom Italia en deçà du consensus au 1er trimestre

vendredi 6 mai 2011 11h41
 

MILAN (Reuters) - Telecom Italia a répété vendredi qu'il prévoyait cette année une stagnation de son chiffre d'affaires et de son excédent brut d'exploitation, après avoir annoncé une baisse plus importante que prévu de son bénéfice net au premier trimestre.

Dans la matinée, le titre gagnait néanmoins un peu plus de 1%, alors que l'indice FTSE MIB se contentait d'un gain de 0,23%.

Comme d'autres opérateurs télécoms européens, Telecom Italia fait face à une concurrence féroce sur son marché national qui l'affaiblit en dépit de ses succès en Amérique latine.

Le chiffre d'affaires de Telecom Italia a augmenté de 10% au premier trimestre 2011 grâce à l'incorporation de Telecom Argentina, mais ses revenus cruciaux sur le marché national de la téléphonie mobile ont chuté de 12%.

Son bénéfice net trimestriel s'élève à 549 millions d'euros, nettement en-dessous des prévisions des analystes interrogés par Reuters I/B/E/S, qui tablaient sur 604,09 millions.

Son bénéfice d'exploitation (Ebit), à 1,499 milliard d'euros, est lui aussi en deçà des prévisions (1,54 milliard d'euros). L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) suit la même tendance en ressortant à 2,93 milliards d'euros contre 2,98 milliards attendus.

La société prévoit un chiffre d'affaires et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) "essentiellement stables" cette année.

La filiale brésilienne de Telecom Italia, TIM Brasil, a fait état lundi d'un quadruplement de son bénéfice net trimestriel grâce à une clientèle plus étendue et des charges financières allégées.

Des analystes d'Exane-BNP Paribas ont estimé cette semaine qu'un marché brésilien fort ne suffisait pas à se montrer confiant pour Telecom Italia, précisant que seul un allégement de la concurrence en Italie pouvait améliorer les perspectives de l'ancien opérateur étatique.

L'opérateur historique allemand Deutsche Telekom a quant à lui annoncé vendredi un chiffre d'affaires et un bénéfice conformes aux attentes au premier trimestre et s'est dit bien parti pour atteindre ses objectifs annuels en dépit de ses difficultés en Europe.

Valentina Za, Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
<p>Telecom Italia confirme pr&eacute;voir cette ann&eacute;e une stagnation de son chiffre d'affaires et de son exc&eacute;dent brut d'exploitation, apr&egrave;s avoir annonc&eacute; une baisse plus importante que pr&eacute;vu de son b&eacute;n&eacute;fice net au premier trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini</p>