Anonymous nie être à l'origine des cyberattaques contre Sony

jeudi 5 mai 2011 21h55
 

BOSTON (Reuters) - Le groupe de pirates informatiques Anonymous a démenti jeudi être à l'origine des cyberattaques contre Sony au cours desquelles les données personnelles de plus de 100 millions de joueurs ont été dérobées.

"Soyons clairs, nous sommes légion, mais ce n'était pas nous. Vous êtes incompétent Sony", écrit jeudi Anonymous sur son blog (anonops.blogspot.com).

Le collectif de cyberactivistes avait lancé en décembre 2010 des attaques qui avaient abouti à la fermeture temporaire des sites internet de MasterCard et Visa en utilisant des outils logiciels facilement accessibles sur internet.

Un porte-parole de Sony n'a pas souhaité commenter le communiqué d'Anonymous, expliquant qu'une enquête était en cours.

Le démenti intervient au lendemain de la mise en cause d'Anonymous par Sony qui a jugé le groupe indirectement responsable de l'attaque contre ses réseaux.

Selon le groupe japonais, son réseau de jeux vidéo Play Station Network (PSN), qui compte 77 millions d'utilisateurs, a été piraté au moment où il se défendait contre une attaque par déni de service du groupe Anonymous.

Une attaque par déni de service consiste à saturer un système par un trop grand nombre de requêtes de manière à le rendre inopérant.

L'attaque qui a abouti au vol des données personnelles de plusieurs millions de clients de Sony a été lancée séparément, au moment même où le géant japonais était occupé à se protéger contre le déni de service, a déclaré Sony.

Le groupe japonais a déclaré ne pas être certain que les responsables des deux attaques soient complices.

Outre l'attaque contre PSN, Sony a annoncé lundi que les données personnelles associées à plus de 24,6 millions de comptes ouverts sur le réseau en ligne Sony Online Entertainment avaient été subtilisées.

Jim Finkle, Claude Chendjou et Mathilde Gardin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Le groupe de pirates informatiques Anonymous a d&eacute;menti &ecirc;tre &agrave; l'origine des cyberattaques contre Sony au cours desquelles les donn&eacute;es personnelles de plus de 100 millions de joueurs ont &eacute;t&eacute; d&eacute;rob&eacute;es. /Photo prise le 3 mai 2011/REUTERS/Kim Kyung-Hoon</p>