Le résultat trimestriel d'Ericsson bien supérieur aux attentes

mercredi 27 avril 2011 09h37
 

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson, numéro un mondial des équipements de réseaux mobiles, a fait état mercredi d'un résultat nettement supérieur aux attentes en raison d'une forte demande pour ses produits clés.

Tandis que le secteur des équipements se reprend après une période difficile et génère une forte croissance des ventes, le groupe suédois récolte dans son résultat net le fruit de coûts en baisse.

Le bénéfice avant impôt et hors sociétés en partenariats se monte à 6,3 milliards de couronnes, contre une prévision moyenne de cinq milliards attendue par le marché selon les données Reuters. Le chiffre d'affaires global est en hausse de 17% à 53 milliards de couronnes (49 milliards attendus par le marché).

"L'augmentation des ventes a été portée par le segment Networks, dont le chiffre d'affaires a progressé de 35% sur un an avec une marge EBITA de 20%", précise le groupe.

La marge brute d'Ericsson est stable d'une année sur l'autre à 38,5%.

Le titre bondissait de près 7% à l'ouverture de la Bourse de Stockholm à 86 couronnes.

Le groupe estime par ailleurs que les interruptions de production causées par le séisme et le tsunami au Japon devraient être résolues d'ici la fin du troisième trimestre.

"L'impact du Japon semble être minime avec une normalisation attendue d'ici le troisième trimestre. Les chiffres sont positifs. Je ne vois pas d'ombre au tableau", commente Earl Lum, analyste chez EJL Wireless, en soulignant la marge de 20% dans les réseaux.

Bureau de Stockholm, Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

 
<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral d'Ericsson, Hans Vestberg. Le groupe su&eacute;dois, num&eacute;ro un mondial des &eacute;quipements de r&eacute;seaux mobiles, a enregistr&eacute; au premier trimestre un r&eacute;sultat nettement sup&eacute;rieur aux attentes en raison d'une forte demande pour ses produits cl&eacute;s. /Photo prise le 25 janvier 2011/REUTERS/Pontus Lundahl/Scanpix</p>