IBM relève ses prévisions de bénéfice annuel

mardi 19 avril 2011 23h18
 

BOSTON (Reuters) - IBM a relevé ses prévisions de bénéfice annuel mardi, tout en publiant des trimestriels qui ont battu le consensus, à la faveur de la performance commerciale de ses calculateurs et d'affaires solides dans les marchés émergents.

Toutefois, certains investisseurs ont été déçus qu' International Business Machines ne relève pas plus ses objectifs annuels et l'action stagnait après la clôture, après avoir dans un premier temps monté puis descendu.

"Ce qui préoccupe c'est que les objectifs ne sont pas beaucoup plus hauts que ce qui avait été prévu à l'origine pour l'annuel, si l'on prend en compte la surprise des résultats", dit Kim Caughey, analyste de Fort Pitt Capital Group. "C'est un peu décevant".

Le leader mondial des services informatiques a toutefois battu le consensus au premier trimestre, même s'il réalise 11% environ de ses affaires au Japon.

Ceci s'explique en partie par de très fortes performances dans des pays tels que le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, où le C.A. combiné est en hausse de 26%.

Le groupe informatique a également tiré avantage d'une forte demande pour la dernière version de ses calculateurs, introduite au troisième trimestre 2010. Les ventes de ces produits ont bondi de 41%.

"Ces chiffres témoignent de la résistance d'IBM. Ils ont dépassé les attentes sur la quasi totalité des segments que j'espérais", commente Ted Parrish (Henssler Equity Fund).

IBM anticipe un bénéfice annuel hors exceptionnels de 13,15 dollars par action au moins, alors qu'il projetait auparavant 13 dollars au moins.

Le géant de l'informatique a par ailleurs publié un bénéfice hors exceptionnels de 2,41 dollars par action au premier trimestre, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait 2,30 dollars.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 8% à 24,6 milliards de dollars (consensus: 24 milliards).

Jim Finkle, avec Yinka Adegoke, Wilfrid Exbrayat pour le service français

 
<p>IBM a publi&eacute; des trimestriels qui ont battu le consensus, gr&acirc;ce &agrave; la croissance des segments logiciels et calculateurs. Le b&eacute;n&eacute;fice hors exceptionnels du g&eacute;ant de l'informatique s'&eacute;l&egrave;ve &agrave; 2,41 dollars par action au premier trimestre. /Photo prise le 27 f&eacute;vrier 2011/REUTERS/Tobias Schwarz</p>