Le français Bull va fournir un supercalculateur au Japon

mercredi 13 avril 2011 21h58
 

PARIS (Reuters) - Le groupe informatique Bull a été choisi pour fournir un supercalculateur au centre de recherche de Rokkasho au Japon dans le cadre de recherches sur la fusion nucléaire contrôlée liée au projet Iter.

Ce supercalculateur possède une puissance de calcul de 1,3 pétaflop, une unité de mesure représentant un million de milliards d'opérations par seconde.

Il sera mis à disposition de chercheurs européens et japonais pour une durée de cinq ans à partir de janvier 2012 dans le cadre d'un programme de recherche commun engagé en novembre 2006, précise le groupe dans un communiqué publié mercredi.

"La France dispose avec Bull d'un leader mondial du calcul de puissance, et d'un atout majeur dans le développement du cloud computing pour l'ensemble du monde de l'Internet et des communications", a déclaré le ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, Eric Besson, dans un communiqué.

Le montant du contrat n'a pas été communiqué.

L'action de Bull a clôturé en hausse de 0,89% à 4,51 euros.

Gwénaelle Barzic, édité par Gregory Schwartz