Acer limoge son directeur général et mise sur les tablettes

jeudi 31 mars 2011 21h11
 

par Clare Jim et Argin Chang

TAIPEH (Reuters) - Le constructeur informatique taiwanais Acer a annoncé jeudi l'éviction surprise de son directeur général, quatre jours seulement après avoir émis des prévisions pessimistes qui lui ont fait perdre plus d'un milliard de dollars de capitalisation en Bourse.

Selon un communiqué du groupe taiwanais, son dirigeant italien, Gianfranco Lanci, quitte l'entreprise avec effet immédiat en raison de divergences sur la stratégie à suivre face au succès des tablettes tactiles.

Gianfranco Lanci avait rejoint Acer en 1997 et en était devenu directeur général en 2008. Il est considéré comme celui qui a permis à Acer de devenir un des premiers fabricants mondiaux de PC en misant notamment sur les ordinateurs portables bon marché.

L'annonce surprise de son départ intervient alors que l'action Acer a perdu presque 18% de sa valeur en quatre jours depuis l'avertissement lancé lundi par le groupe taiwanais sur son chiffre d'affaires pour les premier et deuxième trimestres.

De source proche du dossier, les divergences entre le président et le directeur général d'Acer portaient, d'une part, sur le montant des investissements sur le segment des tablettes et, d'autre part, sur la tentative manquée de rachat de la division PC de NEC, finalement acquise par Lenovo.

"L'industrie a énormément changé, c'est la raison pour laquelle notre formule à succès a besoin d'être ajustée", a déclaré en conférence de presse J.T. Wang, le président d'Acer qui reprendra provisoirement les fonctions de Gianfranco Lanci.

"Nous n'allons plus chercher à devenir le numéro un mondial des fabricants d'ordinateurs portables. Nous avons plutôt besoin de devenir un leader dans les appareils mobiles. Nous allons continuer à développer notre marque et notre bénéfice et nous parlerons de volume seulement après."

Selon un analyste présent à la conférence d'Acer, la marge d'exploitation du groupe sera ramenée au premier trimestre à entre 0,5% et 1,5% contre 2,8% à 3% sur les six derniers trimestres, en raison de problèmes de stocks.   Suite...

 
<p>Le constructeur informatique taiwanais Acer a annonc&eacute; jeudi l'&eacute;viction surprise de son directeur g&eacute;n&eacute;ral, Gianfranco Lanci, quatre jours seulement apr&egrave;s avoir &eacute;mis des pr&eacute;visions pessimistes qui lui ont fait perdre plus d'un milliard de dollars de capitalisation en Bourse. /Photo d'archives/REUTERS/Keith Bedford</p>