Sprint s'oppose au rachat de T-Mobile USA par AT&T

lundi 28 mars 2011 21h39
 

NEW YORK (Reuters) - L'opérateur télécoms américain Sprint Nextel a exhorté lundi le gouvernement américain à bloquer le projet d'AT&T d'acquérir T-Mobile USA, filiale de Deutsche Telekom, pour 39 milliards de dollars.

"Sprint conteste cette tentative d'AT&T d'ignorer les progrès réalisés ces 25 dernières années et de créer un nouveau duopole Ma Bell", dit Vonya McCann, un responsable du troisième opérateur mobile américain.

Sprint est déjà soumis à la concurrence vive de ses concurrents AT&T et Verizon Wireless, coentreprise entre Verizon Communications et Vodafone Group.

Le regroupement d'AT&T et de T-Mobile USA, le quatrième opérateur américain, prendrait la tête du marché de la téléphonie mobile devant Verizon Wireless.

On pense qu'il faudra un an au moins à la Commission fédérale des communications et au département de la Justice américains pour examiner le projet de fusion.

Sprint estime par ailleurs que cette "transaction déclenchera sans doute de nombreuses auditions au Congrès".

Bureau de Bangalore, Wilfrid Exbrayat pour le service français