Pékin dément les accusations de Google sur le blocage de Gmail

mardi 22 mars 2011 14h10
 

PEKIN (Reuters) - Les autorités chinoises ont déclaré mardi qu'elles rejetaient les déclarations de Google les accusant d'entraver l'accès des internautes à son service de messagerie Gmail, un nouvel épisode dans les relations houleuses entre le géant de l'internet et Pékin.

"C'est une accusation inacceptable", a dit la porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois lors d'une conférence de presse, sans donner plus de détails.

Le groupe américain avait imputé lundi à des manoeuvres de blocage opérées par le gouvernement chinois les problèmes d'accès des internautes à son service Gmail au cours des dernières semaines.

Des utilisateurs de la messagerie Gmail en Chine ont noté qu'ils pouvaient se connecter à leur compte mais qu'il leur était impossible d'envoyer des courriers électroniques ou d'accéder à leur carnet d'adresses, par exemple.

La censure des contenus internet s'est amplifiée ces dernières semaines en Chine, après la publication sur des sites étrangers d'appels à une "Révolution du Jasmin" chinoise s'inspirant des mouvements de contestation qui secouent le monde arabe.

Chris Buckley, Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Les autorit&eacute;s chinoises ont rejet&eacute; les d&eacute;clarations de Google les accusant d'entraver l'acc&egrave;s des internautes &agrave; son service de messagerie Gmail, un nouvel &eacute;pisode dans les relations houleuses entre le g&eacute;ant de l'internet et P&eacute;kin. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee</p>