AT&T et Deutsche Telekom flambent avec la vente de T-Mobile

lundi 21 mars 2011 17h47
 

par Georgina Prodhan et Nicola Leske

NEW YORK/FRANCFORT (Reuters) - Les marchés ont salué lundi l'annonce du rachat de l'opérateur T-Mobile USA, filiale de l'allemand Deutsche Telekom, par l'américain AT&T pour 39 milliards de dollars (27,5 milliards d'euros).

Cette opération de grande ampleur, vouée à donner naissance au leader du marché américain de la téléphonie mobile, devrait être scrutée de près par les instances de régulation qui pourraient craindre une forte hausse des tarifs.

Le directeur financier de l'opérateur allemand Tim Höttges a déclaré lundi à la presse que son groupe se concentrerait sur la croissance organique et restituerait du cash à ses actionnaires, portant le titre à son plus haut niveau en deux ans.

Vers 16h25 GMT, Deutsche Telekom bondissait de 11,78% à la Bourse de Francfort après s'être envolé de 16% en ouverture.

AT&T, qui a ouvert en hausse de 3% à Wall Street, progressait de 1,3% après deux heures de cotation, l'annonce de la transaction dimanche ayant poussé plusieurs courtiers à relever leurs recommandations sur chacun des titres concernés.

L'indice européen des télécoms affichait la plus forte hausse sectorielle avec un gain de plus de 3% dans l'après-midi. France Télécom prenait 3,23%, le britannique Vodafone Group prenait près de 4% et le néerlandais KPN avançait de 1,4%.

ACHAT AU PRIX FORT POUR AT&T

AT&T, actuel numéro deux sur le marché américain, y fait fréquemment l'objet de critiques sur la qualité de son réseau, et notamment sur sa capacité à gérer les flux de données importants transitant par les smartphones.   Suite...

 
<p>L'am&eacute;ricain AT&amp;T va d&eacute;bourser 39 milliards de dollars (27,5 milliards d'euros), dont 25 milliards en cash et le reste en titres, pour racheter &agrave; l'allemand Deutsche Telekom sa filiale T-Mobile USA. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>