Apple aurait vendu près d'un million d'iPad 2 dans le week-end

lundi 14 mars 2011 17h54
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Apple a vendu près d'un million de tablettes numériques iPad 2 au cours du premier week-end de commercialisation aux Etats-Unis, un cap symbolique que la première version de l'iPad avait mis 28 jours à atteindre, estiment les analystes.

L'iPad 2, version plus fine, plus puissante et dotée de deux caméras, a été mis en vente vendredi soir aux Etats-Unis, dans les Apple Stores, chez AT&T et Verizon, les deux opérateurs mobiles agréés pour le distribuer, ainsi que dans les magasins Target, Wal-Mart et Best Buy.

Des milliers d'aficionados se sont rués sur le dernier-né de la marque à la pomme, vendu au même prix que son prédécesseur - 499 dollars (357 euros).

"L'iPad 2 était en rupture de stocks dans tous les magasins que nous avons contactés durant le week-end", a souligné dans une note Brian White, analyste chez Ticonderoga Securities.

"En réalité, toutes les enseignes avaient épuisé leur stock d'iPad 2 samedi après-midi et il n'y a pas eu de vente dimanche", a-t-il ajouté.

Pour Scott Sutherland, de Wedbush Securities, il ne serait "pas surprenant qu'Apple ait vendu près d'un million d'iPads 2 durant le week-end de lancement".

Best Buy a pour sa part affirmé vendredi que certaines de ses enseignes s'étaient retrouvées en rupture de stock de la tablette et de ses accessoires en dix minutes.

Lundi à 16h55 GMT, l'action Apple gagnait 0,12% à 352,42 dollars surperformant largement le Nasdaq qui cédait 1,09%.

Le succès précoce de l'iPad 2 est un signal potentiel d'une bulle sur le marché mondial des tablettes, où l'offre pourrait dépasser la demande de 36%, selon Mark Moskowitz, de JP Morgan.   Suite...

 
<p>Des clients brandissent leur nouvel iPad 2 &agrave; la sortie de l'Apple Store de la Cinqui&egrave;me avenue, vendredi &agrave; New York. Apple aurait vendu un million d'exemplaires de sa nouvelle tablette num&eacute;rique durant le premier week-end de commercialisation aux Etats-Unis, selon des analystes. /Photo prise le 11 mars 2011/REUTERS/Lucas Jackson</p>