Twitter n'a pas l'intention d'aller en Bourse

jeudi 3 mars 2011 13h10
 

SEOUL (Reuters) - Twitter n'a pas l'intention de s'introduire en Bourse à court terme et n'a pas non plus besoin de fonds frais parce que l'activité est bénéficiaire, a déclaré jeudi Biz Stone, co-fondateur du site de micro-blogging.

Lors d'un entretien accordé à Reuters à l'occasion d'une manifestation à Séoul, il a également démenti des articles de presse disant que JPMorgan & Chase était en discussions en vue de racheter 10% de la société pour 450 millions de dollars, ce qui lui donnerait une valorisation de 4,5 milliards (3,2 milliards d'euros).

"Nous avons tellement de choses qui nous attendent avant d'envisager une telle option", a déclaré Biz Stone, en réponse à la possibilité d'une introduction en Bourse.

"Nous n'en discutons même pas en interne. Il s'agit d'une perspective tellement lointaine", a-t-il ajouté, soulignant que Twitter n'avait pas l'intention de lever des fonds sur les 12 prochains mois.

Les valorisations des sites communautaires, devenus parmi les plus populaires sur internet, se sont envolées ces derniers mois, la somme de 1,5 milliard de dollars levée par Facebook en janvier s'étant faite sur la base d'une estimation de l'entreprise de quelque 50 milliards.

Twitter permet à ses utilisateurs d'envoyer des messages de 140 caractères maximum, des "tweets", à un ensemble de contacts, appelés "followers". A fin septembre, le groupe revendiquait 175 millions d'utilisateurs.

Biz Stone souligne que Twitter veut rester indépendant et que le groupe n'est nullement engagé dans des pourparlers en vue d'une fusion.

Le Wall Street Journal avait rapporté début février que Google, Facebook et d'autres avaient entamé des discussions préliminaires en vue d'un rachat de Twitter à hauteur de dix milliards de dollars.

En décembre 2010, Twitter a levé 200 millions de dollars dans le cadre d'un accord qui l'évaluait à 3,7 milliards.   Suite...

 
<p>Biz Stone, co-fondateur de Twitter, a d&eacute;clar&eacute; que le site de micro-blogging n'a pas l'intention de s'introduire en Bourse &agrave; court terme et n'a pas non plus besoin de fonds frais parce que l'activit&eacute; est b&eacute;n&eacute;ficiaire. /Photo prise le 3 mars 2011/REUTERS/Lee Jae-Won</p>