Les smartphones rivaliseront avec les appareils photos

mardi 1 mars 2011 20h53
 

par Saqib Iqbal Ahmed et Jennifer Robin Raj

BANGALORE (Reuters) - Les capteurs photos des téléphones mobiles pourraient bientôt rattraper leur retard sur les appareils photos numériques traditionnels grâce à une technologie de rétro-éclairage permettant des clichés de qualité sur de petites caméras.

Dans les capteurs CMOS traditionnels (Complementary Metal Oxide Semiconductor), la technologie utilisée jusqu'ici dans les appareils photos des téléphones mobiles, la lumière traverse la lentille, puis les transistors pour être enfin captée par les photos-diodes. Seule une face de la galette de silicium est ainsi utilisée.

Avec les CMOS BSI (BackSide Illumination, retro-éclairé), les deux faces de la puce sont utilisées. Le substrat contenant les photos-diodes qui capturent la lumière est alors placé avant la couche de transistors, permettant à la lumière de ne pas être obstruée et de maximiser la capacité de chaque pixel pour obtenir une meilleure image dans un appareil de petite taille.

La technologie en elle-même n'est pas nouvelle mais elle vient de faire son apparition dans le grand public. OmniVision Technologies, l'un des ses principaux fabricants, affirme avoir six à neuf mois d'avance sur ses concurrents.

Le groupe a été mis sur le devant de la scène lorsque la société Chipworks, spécialisée dans le démontage des produits, a révélé que l'iPhone 4 d'Apple en était équipé.

"Apple a popularisé la technologie BSI et beaucoup de concurrents ne vont pas vouloir d'une chose qui n'est pas du BSI, parce que ce n'est pas raffiné, beau, efficace ou merveilleux", observe Hans Mosesmann, analyste au cabinet Raymond James.

Rajvindra Gill, analyste chez Needham & Co, estime pour sa part que les capteurs BSI équiperont la majorité des smartphones dans les deux prochaines années.

D'ici 2014, neuf smartphones et combinés multimédia sur dix vont être dotés de capteurs d'images BSI, contre moins d'un cinquième aujourd'hui, confirme Pamela Tufegdzic d'IHS iSuppli.   Suite...

 
<p>Les capteurs photos des t&eacute;l&eacute;phones mobiles pourraient bient&ocirc;t rattraper leur retard sur les appareils photos num&eacute;riques traditionnels gr&acirc;ce &agrave; une technologie de r&eacute;tro-&eacute;clairage permettant des clich&eacute;s de qualit&eacute; sur de petites cam&eacute;ras. L'iPhone 4 est ainsi dot&eacute; de capteurs CMOS BSI (BackSide Illumination, retro-&eacute;clair&eacute;). /Photo prise le 11 janvier 2011/REUTERS/Brendan McDermid</p>