Ingenico vise une croissance et de meilleures marges en 2011

lundi 28 février 2011 20h03
 

PARIS (Reuters) - Ingenico a annoncé lundi qu'il pourrait être amené à relever ses objectifs de moyen terme, fixés pour 2013, sur la base d'une année 2011 pour laquelle il anticipe une croissance organique de son chiffre d'affaires et une amélioration de ses marges.

Le fabricant de terminaux de paiement, qui avait relevé ses objectifs de 2010 en janvier pour refléter un quatrième trimestre particulièrement dynamique, a publié des ventes annuelles de 907 millions d'euros (+10% en données organiques) et un résultat net de 39,6 millions.

Le groupe, qui détient également des activités de transactions électroniques, a amélioré sa marge d'Ebitda de 3,3 points, à 18,3%, après s'être réorienté vers de nouveaux produits plus haut de gamme en 2010.

"Les performances de 2010 et les prévisions de 2011 pourraient conduire le groupe à revoir à la hausse ses objectifs moyen terme", indique Ingenico dans un communiqué.

L'entreprise vise pour 2011 une nouvelle amélioration de sa rentabilité, et table sur un chiffre d'affaires compris entre 965 et 985 millions d'euros, dont la croissance serait tirée surtout par le segment des transactions.

A l'horizon de 2013, Ingenico a jusqu'à présent indiqué tabler sur des ventes de plus d'un milliard d'euros et une marge d'Ebitda supérieure à 18%.

Le groupe français, dont Safran est le premier actionnaire, propose de verser un dividende de 0,35 euro par action au titre de 2010, en hausse de 17%.

L'action Ingenico a clôturé lundi en hausse de 3,82% à 27,44 euros avant ces annonces, dans une capitalisation boursière d'environ 1,4 milliard d'euros.

Son PDG, Philippe Lazare, a déclaré lors d'une conférence téléphonique que le groupe, qui a fait l'objet de spéculations sur un rachat fin 2010, n'avait pas de discussion aujourd'hui concernant une évolution de son actionnariat.   Suite...

 
<p>Le fabricant de terminaux de paiement Ingenico a annonc&eacute; qu'il pourrait &ecirc;tre amen&eacute; &agrave; relever ses objectifs de moyen terme, fix&eacute;s pour 2013, sur la base d'une ann&eacute;e 2011 pour laquelle il anticipe une croissance organique de son chiffre d'affaires et une am&eacute;lioration de ses marges. /Photo d'archives/REUTERS</p>