Alcatel confiant sur ses perspectives aux Etats-Unis

mercredi 16 février 2011 18h53
 

par Leila Abboud

BARCELONE (Reuters) - Alcatel-Lucent est confiant sur ses perspectives aux Etats-Unis cette année, s'appuyant sur d'importants contrats signés auprès des grands opérateurs du pays, Verizon et Sprint Nextel, a déclaré mercredi à Reuters son directeur de la zone Amériques.

L'équipementier télécoms franco-américain gagne des parts de marché outre-Atlantique et s'attend à ce que les opérateurs augmentent leurs investissements dans les réseaux cette année, a expliqué Robert Vrij lors d'une interview.

"L'ampleur de ce qui se passe aux Etats-Unis est vraiment incroyable. Les trois grands opérateurs du pays sont en train de déployer de nouveaux réseaux en même temps", a expliqué le dirigeant, faisant référence à Verizon, Sprint et AT&T.

"Ce qui pousse tout cet investissement c'est l'explosion du trafic de données sur les réseaux liée aux smartphones et à l'internet sur les mobiles", a-t-il poursuivi.

Alcatel-Lucent a publié la semaine dernière des résultats 2010 en bonne partie soutenus par un bond de 45% de ses ventes aux Etats-Unis. Ces comptes, jugés supérieurs aux attentes surtout au quatrième trimestre, ont dopé le parcours boursier du groupe au cours des derniers jours.

Robert Vrij s'attend à ce que la croissance des équipements télécoms aux Etats-Unis dépasse celle du reste du monde en 2011, tandis qu'Alcatel table sur une hausse du marché global comprise entre 0% et 5%.

A la question de savoir si la progression du chiffre d'affaires constatée en 2010 aux Etats-Unis allait se poursuivre cette année, le dirigeant a refusé de commenter, ajoutant : "Nous sommes sur une bonne lancée aux Etats-Unis. Nous continuons d'être optimistes et confiants".

CONCURRENCE CHINOISE   Suite...

 
<p>Alcatel-Lucent est confiant sur ses perspectives aux Etats-Unis cette ann&eacute;e, s'appuyant sur d'importants contrats sign&eacute;s aupr&egrave;s des grands op&eacute;rateurs du pays, dont il attend de gros investissements face &agrave; l'explosion de l'internet mobile. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>