Le paiement sans contact, nouvelle manne dans le mobile?

lundi 14 février 2011 10h53
 

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Les investissements des opérateurs français pour déployer le paiement sans contact par mobile ont fait de la France un exemple dans ce domaine, mais la part des groupes de télécoms dans cette nouvelle manne de revenus pourrait être marginale, disent des experts.

Le secteur financier est aussi dans la course aux nouveaux revenus et les géants de l'internet ne manqueront pas de s'y lancer, alors que 2011 promet d'être l'année du déploiement à grande échelle du 'sans contact', avec le lancement de téléphones adaptés attendu dès cette semaine au Mobile World Congress, à Barcelone.

"Il va y avoir de la concurrence pour savoir qui héberge le portefeuille électronique et qui paye pour le mettre en place. Que ce soit les banques, les opérateurs, ou même Google, ils vont se battre pour savoir qui récupère le client", estime Bill Gajda, directeur de division de Visa.

A l'échelle mondiale, les paiements effectués sans contact pourraient atteindre 110 milliards de dollars (81 milliards d'euros) en 2014, contre quelque 30 milliards de dollars en 2012, selon les données de Juniper Research.

Les banques et les émetteurs de cartes de crédit Visa et Mastercard se sont déjà positionnés pour engranger des rémunérations sur les transactions, mais la part d'Orange, SFR ou Bouygues dans ce relais de croissance reste à définir clairement.

La concurrence devrait quant à elle s'intensifier avec la venue sur ce marché de Google et d'Apple, avec son iPhone vedette. Google a fait savoir qu'il comptait intégrer le paiement sans contact grâce à une solution logicielle dans son système d'exploitation Android pour mobile.

Un téléphone sur six en activité dans le monde sera équipé d'une puce NFC (Near-field communications, communication de proximité) d'ici à 2014, selon les estimations de Juniper Research. En France, Orange vise un parc de 500.000 appareils dès cette année. Le rassemblement des principaux opérateurs français vise au total un million de mobiles en 2011.

"SIMPLES TUYAUX"   Suite...