9 février 2011 / 12:18 / dans 7 ans

PagesJaunes déçoit avec ses résultats 2010 et perspectives

PARIS (Reuters) - PagesJaunes a annoncé mercredi une contraction de son chiffre d‘affaires en 2010 pour la deuxième année consécutive, la progression de ses activités sur internet n‘ayant pas compensé la baisse des ventes de ses annuaires imprimés.

L’éditeur d‘annuaires imprimés et en ligne, propriétaire du site de géolocalisation Mappy, a cependant fait état d‘un retour à une croissance positive des “ventes” - l’équivalent des prises de commandes - au quatrième trimestre pour la première fois depuis deux ans.

“Nous constatons une nette reprise des investissements en communication locale de nos clients annonceurs. Cette tendance devrait se poursuivre en 2011”, a commenté Jean-Pierre Remy, le directeur général, dans un communiqué.

Lors d‘une conférence téléphonique, il s‘est dit “relativement prudent” pour les perspectives de chiffre d‘affaires et de marge brute opérationnelle (MBO) en 2011, qui sont attendus stables par rapport à 2010.

Les ventes devraient croître, dopées par la progression d‘internet qui devrait plus que compenser la décroissance des ventes d‘imprimés, “mais on va attendre un peu pour voir à quelle vitesse cela se traduit dans notre croissance du chiffre d‘affaires”, a expliqué Jean-Pierre Remy.

Le groupe maintient par ailleurs ses objectifs de moyen terme mais il ne prend plus d‘engagement en termes de calendrier.

En mai 2010, PagesJaunes s’était donné pour ambition d‘augmenter de 50% d‘ici 2012 son activité sur internet, qui devrait alors représenter les deux tiers de son activité.

Il prévoyait par ailleurs d‘augmenter d‘au moins 5% par an son chiffre d‘affaires total en 2011 et 2012, avec un taux de marge comparable à celui de 2010.

INTERNET ÉGALE POUR LA 1ÈRE FOIS LE PAPIER

“Cela reste un objectif possible mais on ne prend pas d‘engagement sur la date”, a indiqué le directeur général.

A 13h05, le titre cédait 7,95% à 7,125 euros, enregistrant la plus forte baisse du SRD.

Dans une note, les analystes de CM-CIC évoquent “une publication inférieure aux attentes, et surtout des perspectives 2011 bien moins attractives que prévu”.

En 2010, PagesJaunes a dégagé une MBO de 517,8 millions d‘euros, dans le milieu de la fourchette de ses prévisions (entre 510 et 530 millions d‘euros). La marge a ainsi représenté 46% du chiffre d‘affaires l‘an dernier, en légère amélioration par rapport aux 45,4% enregistrés l‘année précédente, grâce à des réductions de coûts.

Le chiffre d‘affaires consolidé a reculé de 3,3% à 1,125 milliard d‘euros alors que le groupe avait dit anticiper une baisse dans le bas d‘une fourchette comprise entre -1,0% et -3,0%.

Ce chiffre est inférieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui ressortait à 1,133 milliard d‘euros.

Pour la première fois, le chiffre d‘affaires réalisé sur internet a quasiment atteint l’équivalent de l‘activité des annuaires imprimés, mais avec des évolutions très contrastées. Le chiffre d‘affaires internet a ainsi bondi de 6,2% quand celui du “papier” a chuté de 10,2%.

Le groupe compte poursuivre en 2011 sa stratégie de développement sur internet ciblée sur l‘information et la communications locales mais sans faire d‘acquisitions majeures, seulement des opérations “tactiques”, a précisé Jean-Pierre Remy.

Pages Jaunes souhaite notamment accélérer la monétisation de son audience sur le mobile grâce au lancement en novembre d‘une nouvelle offre qui a déjà séduit 50.000 annonceurs.

Il espère également profiter du succès des sites de promotion et d‘achats groupés avec le lancement il y a quelques semaines d‘une nouvelle plate-forme baptisée “123deal” qui regroupe les offres proposées par une vingtaine de sites partenaires, dont l‘américain Groupon. Son déploiement dans cinq pays européens est prévu dans le courant de 2011.

PagesJaunes a indiqué qu‘il verserait un dividende de 58 centimes par action au titre de 2010, contre 0,65 euro l‘an dernier, et a réaffirmé son engagement de maintenir une politique de dividende élevé en 2011.

Gwénaelle Barzic, avec Juliette Rouillon, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below