Nouvelle technologie Alcatel contre l'encombrement des réseaux

lundi 7 février 2011 14h57
 

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a dévoilé lundi une nouvelle technologie dans la téléphonie mobile permettant de ramener la taille des stations de base quasiment à celle d'une balle de golf.

Dans un contexte d'encombrement des réseaux mobile, saturés par l'explosion du trafic lié notamment à la vidéo, l'équipementier télécoms espère ainsi renforcer sa position dans le segment des réseaux mobiles, dans lequel il est traditionnellement plus faible que ses concurrents.

Les nouvelles stations de base qui utilisent cette Light Radio Technology pourront être installées partout, à la seule condition qu'il y ait une prise électrique et un accès à internet - dans les maisons ou à des réverbères dans la rue, précise le groupe franco-américain dans un communiqué.

Une station de base, qui constitue l'équipement principal dans la branche mobile, sert de relais à l'utilisateur pour se raccorder au réseau.

Alcatel-Lucent ajoute que cinq opérateurs - dont Orange, Verizon Wireless et China Mobile - commenceront à tester la technologie cette année.

Alcatel-Lucent est le quatrième de son secteur en termes de parts de marché dans le domaine du mobile GSM, le suédois Ericsson étant le numéro un.

Le groupe chinois Huawei a quant à lui connu une ascension fulgurante grâce à des produits plus standardisés et moins chers.

Certains équipementiers, dont Alcatel, misent également sur le déploiement des technologies mobiles de quatrième génération (4G), suspendues à l'attribution de nouvelles licences de téléphonie, pour peut-être redistribuer les cartes dans le secteur.

Vers 14h45, le titre Alcatel progressait de 0,76% à 50,68 euros, portant à plus de 17,5% sa progression depuis le début de l'année.

Cyril Altmeyer et Marie Mawad, avec Tarmo Virki à Helsinki, édité par Jean-Michel Bélot

 
<p>Alcatel-Lucent a d&eacute;voil&eacute; une nouvelle technologie dans la t&eacute;l&eacute;phonie mobile permettant de ramener la taille des stations de base quasiment &agrave; celle d'une balle de golf. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea</p>