TeliaSonera livre des résultats trimestriels en ligne

jeudi 3 février 2011 08h55
 

STOCKHOLM (Reuters) - TeliaSonera a dit jeudi prévoir une progression de ses ventes et de ses marges cette année, portées par la reprise de son marché local et par la croissance rapide des marchés émergents, après avoir fait état d'un bénéfice conforme aux attentes.

Le groupe scandinave de télécommunications a dit anticiper un chiffre d'affaires en hausse de 4% cette année, en monnaie locale et hors acquisitions, mais la fermeté de la couronne suédoise pourrait toutefois affecter ses résultats.

Le cinquième opérateur européen en valeur boursière a prévenu pour 2011 que ses coûts augmenteraient moins que son chiffre d'affaires et que sa marge d'Ebitda serait supérieure à celle de 2010.

Le groupe a également annoncé un relèvement de son dividende à 2,75 couronnes contre 2,25 auparavant et un rachat d'actions pour environ 10 milliards de couronnes (environ 1,13 milliard d'euros).

Si une part de plus en plus importante de son bénéfice provient de marchés comme le Kazakhstan ou l'Ouzbékistan ces dernières années, le marché nordique de la téléphonie mobile enregistre également de bonnes performances ces derniers trimestres.

Celles-ci sont principalement dues à l'utilisation croissante de l'internet mobile via les ordinateurs portables et les smartphones.

Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) et hors éléments exceptionnels au quatrième trimestre est ressorti à neuf milliards de couronnes, en ligne avec les prévisions tablant sur un niveau égal à l'an passé.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 27,8 milliards de couronnes, également conforme aux attentes.

Bureau de Stockholm, Florent Le Quintrec pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
<p>Lars Nyberg, directeur g&eacute;n&eacute;ral de TeliaSonera. Le groupe scandinave de t&eacute;l&eacute;communications pr&eacute;voit une progression de ses ventes et de ses marges cette ann&eacute;e, port&eacute;es par la reprise de son march&eacute; local et par la croissance rapide des march&eacute;s &eacute;mergents, apr&egrave;s avoir fait &eacute;tat d'un b&eacute;n&eacute;fice conforme aux attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Bertil Ericson/Scanpix</p>