Les téléviseurs pèsent sur le 3e trimestre de Sony

jeudi 3 février 2011 12h09
 

par Isabel Reynolds

TOKYO (Reuters) - Sony a fait état jeudi d'une baisse de 5,9% de son bénéfice d'exploitation au cours de son troisième trimestre fiscal, d'octobre à décembre, pénalisé par la guerre des prix qui sévit sur le front de la vente de téléviseurs et par le yen fort.

Le groupe a abaissé sa prévision de chiffre d'affaires annuel en raison des ventes plus faibles que prévu de téléviseurs.

Le géant de l'électronique grand public, en concurrence avec Samsung et LG pour les téléviseurs et Canon et Nikon pour les appareils photos numériques, a connu des difficultés pour suivre le rythme de ses rivaux en termes de produits et de bénéfices.

Depuis la prise de fonction de l'actuel directeur général du groupe Howard Stringer en 2005, l'action Sony a perdu un quart de sa valeur et le groupe n'est jamais parvenu à renouer avec le succès rencontré dans le passé avec des produits cultes comme le Walkman ou la console de jeu PlayStation.

Le bénéfice d'exploitation est ressorti à 137,52 milliards de yens (1,22 milliard d'euros), contre 146,1 milliards un an plus tôt, soit un chiffre supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 127 milliards.

"Dans cet environnement de yen fort, nous considérons cela comme un résultat plutôt sain", a déclaré à des journalistes le directeur financier du groupe, Masaru Kato.

"Nous nous renforçons, mais nous sentons que nous n'avons fait qu'une partie du chemin", a-t-il ajouté.

L'action Sony a terminé en hausse de 0,7% à 2.867 yens avant cette publication. Elle a chuté de 21% depuis un plus haut atteint en mars 2010, en raison notamment de la hausse du yen face au dollar et à l'euro qui a entamé ses bénéfices à l'international.   Suite...

 
<p>Sony a fait &eacute;tat d'une baisse de 5,9% de son b&eacute;n&eacute;fice d'exploitation au cours de son troisi&egrave;me trimestre fiscal, d'octobre &agrave; d&eacute;cembre, p&eacute;nalis&eacute; par la guerre des prix qui s&eacute;vit sur le front de la vente de t&eacute;l&eacute;viseurs et par le yen fort. /Photo prise le 25 novembre 2010/REUTERS/Toru Hanai</p>