Nouveaux abonnés et bénéfice par action décevants pour AT&T

jeudi 27 janvier 2011 18h21
 

par Sara Lee

NEW YORK (Reuters) - AT&T a fait état jeudi d'un nombre de nouveaux abonnés nettement inférieures aux attentes, des données qui illustrent les temps difficiles qui s'annoncent pour le deuxième opérateur mobile américain avec la perte de l'exclusivité qu'il a eue pendant trois ans sur l'iPhone.

Verizon Wireless, la filiale de Verizon Communications et Vodafone numéro un de la téléphonie mobile aux Etats-Unis, commencera en effet à distribuer le populaire smartphone d'Apple à partir du mois prochain.

AT&T, dont l'iPhone a été un moteur de croissance ces dernières années, en outre dit anticiper une croissance de son bénéfice par action autour de 5% pour l'ensemble de 2011 alors que les analystes financiers avaient jusqu'ici tablé sur une augmentation de l'ordre de 10%.

Sans surprise, le titre AT&T reculait vers 17h00 GMT de 3,03% à 27,86 dollars alors que le Dow Jones, indice dont il est l'une des 30 composantes, était quasiment inchangé (-0,05%).

"L'entreprise commence à prendre la mesure de la fin de l'exclusivité sur l'iPhone", a déclaré Gerard Hallaren, analyste chez Avian Securities, commentant la prévision 2011 d'AT&T.

L'opérateur a dit avoir engrangé 400.000 nouveaux abonnés sur les trois derniers mois de l'année alors que huit analystes interrogés par Reuters avaient tablé en moyenne sur un chiffre de 504.000.

BÉNÉFICE MEILLEUR QUE PRÉVU

Il y a deux jours, Verizon avait fait état de 872.000 nouveaux abonnés, soit plus du double que son concurrent.   Suite...

 
<p>AT&amp;T a d&eacute;gag&eacute; au quatri&egrave;me trimestre un b&eacute;n&eacute;fice trimestriel l&eacute;g&egrave;rement sup&eacute;rieur aux attentes mais en recul par rapport &agrave; la m&ecirc;me p&eacute;riode de l'ann&eacute;e pr&eacute;c&eacute;dente. Le nombre de nouveaux abonn&eacute;s enregistr&eacute;s par le deuxi&egrave;me op&eacute;rateur mobile aux Etats-Unis s'est par ailleurs av&eacute;r&eacute; inf&eacute;rieur aux attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton</p>