La performance de BSkyB met la pression sur Rupert Murdoch

jeudi 27 janvier 2011 09h53
 

par Kate Holton

LONDRES (Reuters) - Les profits de BSkyB ont bondi de 26% au premier semestre de son exercice décalé à la faveur d'une forte demande pour le haut débit, accentuant la pression sur Rupert Murdoch qui cherche à mettre la main sur l'intégralité du groupe via News Corp.

Le dossier est suivi de près en Grande-Bretagne où l'on craint qu'un succès de Rupert Murdoch, déjà principal actionnaire de BSkyB, ne se traduise par une concentration excessive dans le secteur des médias.

Le bénéfice d'exploitation ajusté de BSkyB est ressorti à 520 millions de livres (603 millions d'euros) au premier semestre à fin décembre, a fait savoir jeudi le groupe, numéro un de la télévision payante en Grande-Bretagne. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 500 millions.

Le chiffre d'affaires semestriel a quant à lui progressé de 15% à 3,2 milliards de livres, un montant là encore légèrement supérieur aux attentes.

L'action prenait 0,86% à 764 pence à 08h40 GMT.

Au cours des trois mois à fin décembre, 140.000 nouveaux abonnés ont rejoint BSkyB, permettant au groupe de franchir le seuil de 10 millions de clients.

"L'activité s'est révélée exceptionnelle au premier semestre, avec des ventes record et une forte croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires, du bénéfice et du cash flow", a déclaré le directeur général Jeremy Darroch, dans un communiqué.

"Prenant acte de la forte croissance de l'activité dans le secteur, nous relevons le dividende semestriel de 11% supplémentaires." Celui-ci a ainsi été porté à 8,74 pence.   Suite...

 
<p>Le b&eacute;n&eacute;fice de BskyB bondit de 26% au premier trimestre, soutenu par la vigueur de la demande pour le haut d&eacute;bit. Le groupe a franchi fin 2010 la barre des 10 millions d'abonn&eacute;s. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville</p>