25 janvier 2011 / 22:24 / il y a 7 ans

LaCie veut se renforcer à l'étranger et innover

par Florent Le Quintrec et Matthias Blamont

PARIS (Reuters) - LaCie compte poursuivre le développement de son offre de cloud computing (informatique en nuage) et espère commercialiser son logiciel phare dans les prochains mois, a déclaré mardi son directeur général délégué.

Cette "killer application", dont la sortie a été reportée plusieurs fois, consiste à associer le système de stockage de données en "hardware" à des solutions de stockage via le "cloud", pour permettre une gestion des données très sécurisée et accessible partout.

"Nous avons bon espoir de la lancer avant l'été", a dit Pierre Van Der Elst lors d'une interview à Reuters.

Le groupe estime que l'explosion attendue des besoins de stockage en plus de l'exigence de sécurité pour les données sensibles convaincra les gens de recourir à ces solutions "beaucoup plus vite qu'on ne le pense".

Alors que les géants comme Amazon.com et Google se sont déjà lancés dans le "cloud", LaCie constate qu'il n'existe aucun groupe majeur dans le secteur en Europe et compte devenir l'acteur de référence sur le continent.

LaCie compte commercialiser plus de 50 produits nouveaux en 2011 après avoir atteint ce volume d'innovations en 2010, dans un secteur d'activité où les produits deviennent très vite obsolètes.

"La meilleure protection, c'est d'innover constamment", a dit le directeur général délégué, précisant que l'effort avait déjà mis sur le renforcement des équipes de recherche et développement qui représentent aujourd'hui 15% de ses effectifs, une proportion qui pourrait augmenter.

"Si nous détectons des technologies complémentaires qui nous intéressent, nous n'hésiterons pas à franchir cette barre mais on ne se fixe pas d'objectif", a-t-il précisé.

RENFORCEMENT AUX USA ET EN CHINE

Le spécialiste des solutions de stockage, dont le chiffre d'affaires est réparti à environ 60% en Europe, 30% en Amérique du Nord et 10% dans le reste du monde, souhaite rééquilibrer ce partage et va renforcer sa présence auX Etats-Unis et dans les pays émergents, notamment en Asie.

"La Chine reste notre priorité (...) et les pays d'Asie du sud-est en général sont porteurs", a indiqué Pierre Van Der Elst, évoquant l'Indonésie, la Thaïlande ou encore l'Inde.

Le groupe, qui est présent dans ces pays via des distributeurs, va y renforcer ses équipes commerciales et n'exclut pas d'y réaliser des partenariats ou des acquisitions.

Pierre Van Der Elst n'a toutefois pas souhaité indiquer si ce type d'opérations aurait lieu en 2011.

LaCie, dont les principaux concurrents sont les américains Western Digital et Seagate, avait racheté en 2009 la société suisse Wuala, ce qui constituait son premier pas vers le cloud computing.

Le groupe doit publier son chiffre d'affaires du deuxième trimestre jeudi et dit tabler sur une performance "globalement conforme" aux attentes.

Pour l'exercice 2010-2011, il prévoit une amélioration de sa rentabilité après avoir enregistré une marge opérationnelle de 4,9% lors de l'exercice précédent clos au 30 juin.

"Passer la barre des 5% nous paraît tout à fait réalisable", a dit le directeur général.

Il a par ailleurs précisé que l'activité dans le "cloud" restait difficile à rentabiliser du fait de lourds investissements de départ et d'un marché encore limité.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below