Ralentissement en vue en 2011 pour STMicro, ST-Ericsson en perte

mardi 25 janvier 2011 11h05
 

PARIS/SAN FRANCISCO (Reuters) - STMicroelectronics anticipe une baisse de régime en 2011 après avoir bénéficié d'une forte reprise du marché des semi-conducteurs en 2010 à la faveur de la sortie de crise économique.

Le groupe franco-italien, qui a publié des résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes, a abaissé sa prévision de croissance pour le secteur en 2011 mais estime pouvoir faire mieux que le marché cette année. Il table cependant sur un recul séquentiel de 7% à 12% de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

"C'est le retour aux tendances historiques de croissance des semi-conducteurs, après l'effondrement constaté en 2009 et le rebond très fort de 2010. On revient à la tendance plus traditionnelle", a déclaré Carlo Bozotti, président et directeur général du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

STMicro, qui fabrique des puces pour l'automobile, les ordinateurs, les téléphones, entre autres, table sur une progression du marché entre 5% et 8% en 2011, contre 5% à 10% attendus précédemment.

Les ventes à destination du secteur automobile, qui ont tiré les ventes en 2010, restent solides, mais le groupe perçoit des signaux de faiblesse dans les segments grand public et d'infrastructures de communication, a expliqué le PDG.

A 10h50, l'action reculait de 3,85% à 8,233 euros, donnant une capitalisation boursière de 7,5 milliards d'euros.

PERTE DE ST-ERICSSON

Des analystes estiment que la perte plus importante que prévu de ST-Ericsson, la coentreprise de STMicro avec l'équipementier télécoms suédois Ericsson, constitue un point noir dans cette publication.

"Les premiers six mois de l'année vont rester difficiles (pour ST-Ericsson), mais on s'attend à une montée en force des nouveaux produits au second semestre, qui devrait se traduire par une amélioration importante des indicateurs financiers de l'entreprise", a indiqué Carlo Bozotti.   Suite...