Huawei saisit la justice au sujet d'une transaction Motorola/NSN

lundi 24 janvier 2011 21h46
 

NEW YORK (Reuters) - Huawei Technologies a saisi lundi la justice américaine pour obliger Motorola à modifier les conditions de vente d'une filiale à Nokia Siemens Networks (NSN) afin d'empêcher un transfert d'informations.

NSN sollicite l'autorisation des autorités chinoises afin de racheter la filiale équipements de réseaux de Motorola pour 1,2 milliard de dollars. Huawei veut que soient exclus de la transaction les équipements aux normes très répandues GSM et UMTS.

Motorola estime que la plainte de Huawei, ce dernier décelant une éventuelle infraction au droit de la propriété intellectuelle, est sans fondement et confirme son objectif d'avoir cédé la filiale en début d'année, après autorisation des autorités chinoises.

NSN est une coentreprise entre Nokia et Siemens.

Matthew Thornton, analyste d'Avian Securities, remarque que cette transaction donnerait une belle avance à NSN sur Huawei sur le segment des équipementiers de réseaux où tous deux sont pour l'heure au coude-à-coude.

L'opération a été déjà été autorisée dans d'importants marchés en Amérique du Nord et au Japon.

Motorola, associé à Huawei depuis 2000, a lui-même porté plainte contre l'équipementier chinois en juillet, l'accusant de vol de secrets commerciaux.

Sinead Carew et Ritsuko Ando, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Matthieu Protard

 
<p>Huawei Technologies a saisi la justice am&eacute;ricaine pour obliger Motorola &agrave; modifier les conditions de vente d'une filiale &agrave; Nokia Siemens Networks (NSN) afin d'emp&ecirc;cher un transfert d'informations. /Photo d'archives/REUTERS/Bobby Yip</p>