Les ventes en ligne devraient bondir de 18% en Europe en 2011

lundi 24 janvier 2011 17h52
 

LONDRES (Reuters) - Les ventes au détail sur internet devraient bondir de 18% cette année en Europe, dépassant les 200 milliards d'euros, montre une étude publiée lundi.

Cette croissance s'annonce plus rapide que celle des ventes en ligne aux Etats-Unis et que celle des ventes au détail tous types de distributeurs confondus en Europe, qui devrait s'établir à 2,5%.

Selon l'étude du Centre de recherche sur la vente au détail, commandée par le site de comparaison de prix Kelkoo, 6,9% de tous les achats réalisés au détail en Europe en 2011 se feront en ligne, contre 5,9% l'an dernier.

Alors que les achats des internautes européens devraient atteindre 202,9 milliards d'euros cette année, la prévision pour leurs homologues américains s'établit à 192 milliards de dollars (140,7 milliards d'euros), soit une hausse de 10,9% sur un an.

"Le marché européen sur internet a progressé plus rapidement que le marché américain au cours des trois dernières années et cette tendance devrait se poursuivre en 2011", expliquent les auteurs de l'étude.

L'an dernier, rappellent-ils, les ventes en ligne avaient grimpé de 19,4% en Europe, à 171,9 milliards d'euros, contre une augmentation de 11,4% aux Etats-Unis, à 173 milliards de dollars (126,7 milliards d'euros).

Les chiffres pour l'Europe sont fondés sur des données et des estimations concernant 11 pays.

D'après l'étude, la Grande-Bretagne restera cette année le premier marché européen pour les ventes au détail sur internet, avec un montant total qui devrait atteindre 59,4 milliards d'euros, devant l'Allemagne avec 45,1 milliards et la France avec 38,7 milliards.

Les ventes en Pologne devraient connaître le plus fort taux de croissance du continent, avec un bond de 33% attendu, devant la France avec 24% et la Suède et la Norvège ex aequo à 22%.

Mark Potter, Jean Décotte pour le service français, édité par Dominique Rodriguez