Porté par les services, IBM surpasse les attentes

mercredi 19 janvier 2011 10h03
 

NEW YORK (Reuters) - IBM a fait état mardi d'un bénéfice supérieur aux attentes au titre de son quatrième trimestre 2010, porté notamment par la hausse des revenus tirés des contrats de services.

International Business Machines a annoncé avoir dégagé un bénéfice net en hausse à 5,3 milliards de dollars, 4,18 dollars par action, contre 4,8 milliards de dollars, 3,59 dollars par titre, un an auparavant.

En moyenne, les analystes anticipaient un bpa de 4,08 dollars, selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires est quant à lui ressorti à 29 milliards de dollars, contre 27,2 milliards à la même époque l'année dernière. Wall Street s'attendait à 28,3 milliards.

Le détail des résultats montre qu'IBM est parvenu à inverser la tendance négative perceptible au trimestre précédent dans le secteur des services. Le groupe a dit avoir signé pour 22,1 milliards de contrats au cours du trimestre, une hausse de 18% par rapport à la même période l'année dernière.

"L'une des clés pour IBM, c'est le secteur des services, et je pense que cela inquiétait beaucoup les investisseurs", a commenté Channing Smith, gestionnaire de portefeuille chez Capital Advisors.

IBM a par ailleurs fait état d'une marge brute en hausse s'établissant à 49% contre 48,3% un an auparavant.

Le groupe d'informatique dit viser un bpa "d'au moins 12,56 dollars" pour l'ensemble de l'exercice 2011 contre 11,52 dollars en 2010. Selon ses estimations, il devrait atteindre un bénéfice d'exploitation de 20 dollars d'ici 2015.

Les analystes ont souligné que les commandes en carnet d'IBM atteignent 142 milliards de dollars pour son activités de services, soit 5 milliards de plus qu'à la même période l'année dernière. Cette progression est le signe d'un fort potentiel de croissance pour les mois à venir, estiment-ils.

Ritsuko Ando, Nicolas Delame pour le service français

 
<p>IBM a fait &eacute;tat mardi d'un b&eacute;n&eacute;fice sup&eacute;rieur aux attentes au titre de son quatri&egrave;me trimestre 2010, port&eacute; notamment par la hausse des revenus tir&eacute;s des contrats de services. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking</p>