19 janvier 2011 / 07:16 / dans 7 ans

ASML porté par la demande en 2010

<p>Eric Meurice, directeur g&eacute;n&eacute;ral d'ASML. Le leader mondial des &eacute;quipements de lithographie, destin&eacute;s &agrave; la gravure des circuits imprim&eacute;s sur les galettes de silicium, affiche un b&eacute;n&eacute;fice net en tr&egrave;s forte hausse au quatri&egrave;me trimestre gr&acirc;ce &agrave; une solide demande de mat&eacute;riels de nouvelle g&eacute;n&eacute;ration. /Photo prise le 19 janvier 2011/REUTERS/Jerry Lampen</p>

par Roberta Cowan

VELDHOVEN, Pays-Bas (Reuters) - L’équipementier néerlandais spécialiste des semi-conducteurs ASML Holding a dégagé en 2010 un bénéfice record de 1,02 milliard d‘euros grâce à la demande d‘iPhones et d‘autres smartphones, de tablettes multimédia et d‘appareils photo numériques.

Le leader mondial des équipements de lithographie, destinés à la gravure des circuits imprimés sur les galettes de silicium, anticipe à nouveau une croissance de la demande pour des machines dernier cri cette année.

Pourtant, son action baisse car le marché est préoccupé par une demande notoirement instable dans le segment des semi-conducteurs.

L‘action perd 1,6% à 29,48 euros à la mi-journée. Elle a gagné plus de 50% depuis septembre, lorsque le marché a commencé à anticiper un redressement du secteur.

Le bénéfice net de 2010 est de 1,022 milliard d‘euros et le chiffre d‘affaires de 4,5 milliards contre un CA de 1,6 milliard d‘euros en 2009 et une perte nette de 151 millions d‘euros.

“Pour l‘essentiel, les bonnes nouvelles de 2011 étaient largement anticipées. Est-ce que le marché s‘effondrera ou pas en 2012? C‘est ce qu‘on veut savoir mais personne ne le sait pour le moment”, commente de son côté Jérôme Ramel (Exane BNP Paribas).

Pour le seul quatrième trimestre, le bénéfice net est de 407 millions d‘euros contre 50 millions un an auparavant, période où la demande commençait à peine à renaître après la crise financière. Le consensus le donnait à 319 millions d‘euros.

Le chiffre d‘affaires a atteint 1,521 milliard d‘euros contre 581 millions, le consensus donnant 1,333 milliard.

“Le quatrième trimestre conclut en beauté une année remarquable dans l‘histoire d‘ASML durant laquelle nous avons établi des records en matière de chiffre d‘affaires, de bénéfice et de contrats”, explique le directeur général Eric Meurice dans un communiqué.

CA DE PLUS DE CINQ MILLIARDS EN 2011

ASML a également annoncé un programme de rachat de titres d‘un milliard d‘euros sur les deux années à venir et un doublement du dividende sur l‘exercice 2010, à 0,40 euro par action.

Le directeur financier Peter Wennink a dit que le groupe néerlandais débuterait en 2012 la livraison de ses premiers outils de production EUV (ultra-violet extrême), soit une nouvelle génération de machines à lithographier à la technologie de gravure optique améliorée. La production de ce type de machines doit accélérer en 2013 et 2014.

ASML pense que son C.A. pourra dépasser les cinq milliards d‘euros cette année. “Nous avons enregistré plus de deux milliards d‘euros de commandes au quatrième trimestre 2010, donnant un carnet de commandes de fin d‘année sans précédent de 3,9 milliards d‘euros pour des machines livrables en 2011”, a explique Eric Meurice.

“Ce carnet de commandes record et les commandes anticipées pour le premier trimestre 2011 confirment un potentiel de plus de cinq milliards d‘euros de C.A. net en 2011”.

Avec Greg Roumeliotis, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below